75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : The Psychogun I
The Psychogun I >

Critique du Manga : The Psychogun I

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 22 mars 2007 à 1330

Des couleurs chez les pirates de l'espace

Venu de nulle part - ou presque - c'est cobra... en couleurs ! En voilà une bonne idée pour célébrer les 30 ans de Cobra en France et faire jouer la corde nostalgique des désormais trentenaires qui ont découverts l'animé sur les écrans de télévision. Cobra revient donc dans un manga couleur au papier glacé et au format légèrement plus grand que la normale. Space opéra affublé d'un grain de romance et d'une pincée d'humour, cobra est un mélange des genres façon années 80 - dans le bon sens du terme - qui nous fait voyager le temps d'une lecture.

Une colorisation superbe, tout en finesse
Une colorisation superbe, tout en finesse

La première réaction qu'on a lorsqu'on ouvre le manga pour le feuilleter, c'est « Wahou, c'est beau ! » on n'a franchement pas l'habitude de voir un manga en couleurs et c'est dommage car le résultat est bluffant. La célèbre tenue rouge de cobra est éblouissante tout comme les courbes de ses nombreuses rencontres féminines. La mise en couleurs permet de nombreux effets graphiques comme des explosions et un peu de 3d. Les puristes seront peut être un peu surpris - j'espère dans le bon sens - et les autres seront ravis de lire cette histoire haute en couleurs.
De l'action et des effets graphiques en pagaille
De l'action et des effets graphiques en pagaille

L'histoire justement est déjà connue puisque ce premier tome - baptisé le Psychogun vol.1 - est en fait un remake d'une partie de l'histoire originale du manga, revue pour l'occasion. Rien de nouveau donc pour ceux qui connaissent déjà cobra, si ce n'est de petites variantes dans le scénario suffisamment visibles pour nous procurer un plaisir évident lors de la relecture. Les nouveaux venus découvriront Hammerbolt Joe, l'homme de verre (Crystal Boy), Lady et les nombreuses femmes en détresse toujours aussi peu vêtues. Vous remarquerez que les noms des personnages sont les noms originaux, ainsi point d'Armanoïde et de rayon delta propres à la version française. Mais Cobra reste Cobra, avec ses gadgets, son humour et ses cigares, et rien que ça, c'est génial !

La conclusion de

Ce premier volume tout en couleurs offre un plaisir de lecture exceptionnel pour un manga ainsi qu'une histoire actualisée, renouvelant l'attrait de la série. A posséder absolument.

Que faut-il en retenir ?

  • Les couleurs
  • L’histoire renouvelée
  • Le charme de la série

Que faut-il oublier ?

  • Quelques décors 3d inutiles

Acheter The Psychogun I en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Psychogun I sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Cobra

En savoir plus sur l'oeuvre Cobra