75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Aucune étoile aussi lointaine
Aucune étoile aussi lointaine >

Critique du Roman : Aucune étoile aussi lointaine

Avis critique rédigé par Manu B. le vendredi 2 mars 2007 à 1322

Aucun voyage aussi beau.

"Toute la nuit, le fracas de l'orage et celui du fleuve s'étaient mêlés pour faire trembler la ville. un torrent noir, poussé par le vent d'ouest, se frayait un chemin parmi les nuées et s'abattait sur la terre, fouettant les toits, les places, avant de se diviser en une multitude de ruisseaux et de mares ombreuses..."
Arkadih est un enfant au destin déjà tout tracé: il sera pilote, capitaine de nef spatiale. Et lorsque les toboggans permettant de voyager instantanément d'une planète à une autre réduisent ses rêves à néant, le jeune homme ne désespère pas pour autant: il sera pilote, envers et contre tout ce qui se mettra en travers de son chemin. La rencontre avec l'IA d'un vaisseau va lui donner la chance de partir vers les étoiles...
En science-fiction, le genre le plus commun est le space opera. Voici un genre qui a été développé, exploité de toutes les manières possibles, spécialement dans la période de l'âge d'or où, avouons le, on trouve le meilleur comme le pire. Serge Lehman, après son FAUST, décide de passer un moment dans le genre le plus visité de la SF. Mais si le space opera est un genre rebattu, le roman d'apprentissage l'est au moins tout autant, ce que l'on trouve plus particulièrement dans la fantasy. Malgré ces deux difficultés majeures, Serge Lehman réussit le tour de force de faire un merveilleux roman. Grâce à son écriture qui replonge le lecteur dans son enfance, il revisite le voyage spatial et l'exploration de planètes avec brio. D'autre part, ce personnage Arkadih est terriblement touchant, tel un Dom Quichotte, se battant contre les progrès de la science et les fameux toboggans permettant le voyage instantané, il décide malgré tout de tenter sa chance dans le néant, en prenant le plus long chemin, et ainsi réaliser son rêve de devenir pilote. Il rencontrera de multiples races extraterrestres, des planètes étranges, des peuples humains aux moeurs et croyances bizarres, et tout autant d'énigmes se poseront à lui, mais toujours il ira de l'avant. Toujours, pour aller au bout de ses rêves. De son rêve.
C'est presque avec tristesse qu'on referme ce roman, tant le voyage a été plaisant, parfois difficile et semé d'embûches. La destination n'a parfois pas d'importance.

La conclusion de

Aucune étoile aussi lointaine est au final est vrai beau roman, dont la lecture est une pure délectation. Une vraie réussite.

Acheter Aucune étoile aussi lointaine en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aucune étoile aussi lointaine sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+