75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La Reine de Bretagne #2 [2003], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mercredi 7 février 2007 à 09h56

Une jolie réussite !

Décidément, il faut croire que les femmes aiment à retourner les mythes ! Après Bradley qui réhabilitait Morgane, Nancy McKenzie réussit ici le tour de force de rendre attachant et sympathique Mordred, le traître honni de l'épopée arthurienne ! Et tout cela paraît tellement vraisemblable qu'on se dit "et si c'était la réalité ?" De la même manière, le pur Galaad devient un fanatique haineux... et cela sonne vrai également ! Tout comme parait malgré tout inévitable la façon dont les gens les percevront par la suite... Chapeau bas ! Dans la digne continuation du premier tome, nous suivons donc les pensées de la reine alors que passent les années, les intrigues, les traîtrises, seul restant immuable l'amour que se portent mutuellement Arthur, Guenièvre et Lancelot (on pourra douter qu'un tel amour si chaste, pur et exempt de jalousie puisse exister... mais bon...) L'intérêt se trouve également dans le replacement du mythe dans l'histoire : pour une fois, on parle également du monde extérieur, et pas seulement de la Bretagne : les Saxons bien sûrs, mais également les Francs (Clovis, Clodomir, Childebert, cela vous dit quelque chose ?) et les Romains. Cela permet d'ajouter un parfum historique, et de replacer les contraintes diplomatiques et guerrières de l'époque. Coté plus "fantastique", la Dame du Lac fait quelques apparitions, des prédictions, tout comme Merlin, mais ce n'est pas là-dessus que se porte l'histoire, même si leurs pouvoirs ne sont pas niés. Ils sont juste acceptés comme tels, élèments sous-tendeurs de la tragédie qui se prépare...

La conclusion de à propos du Roman : La Reine de Bretagne #2 [2003]

Lujayne M.
82

Un coup de maître pour cette énième relecture de la Table Ronde, avec des caractères forts différents pour des personnages clés, ce qui n'enlève rien à la vraisemblance de l'histoire, au contraire ! On se surprend à espérer jusqu'à la fin que l'issue sera différente !

Que faut-il en retenir ?

  • mordred
  • le style

Que faut-il oublier ?

  • fin un peu rapide

Acheter le Roman La Reine de Bretagne en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Reine de Bretagne sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Guenièvre

  • Voir la critique de L'enfant-reine : Une nouvelle histoire de Camelot...
    80

    L'enfant-reine Critique du roman par Lujayne M.

    Une nouvelle histoire de Camelot... : Voilà donc une version intéressante de la jeunesse de Guenièvre et de ses premières années à Camaalot, renouvelée par des personna…
    Temps de lecture : 1 mn 40