75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'enfant-reine
L'enfant-reine >

Critique du Roman : L'enfant-reine

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mercredi 31 janvier 2007 à 1327

Une nouvelle histoire de Camelot...

Le mythe de la Table Ronde vu par les femmes, ce n'est pas nouveau : avec ses Dames du Lac, Marion Zimmer Bradley nous avait déjà offert une splendide épopée, intimiste et tragique : l'ascension et la chute du Roi Arthur vues par sa demi-soeur, Morgane. Ici, Nancy McKenzie nous offre la version de la reine Guenièvre, également racontée à la première personne. Et il faut avouer que c'est une jolie réussite ! Si vous êtes des habitués des différentes ressucées du mythe arthurien, vous ne vous étonnerez pas des noms de lieux, de personnes, et même de certaines relations de parenté qui changent : le flou est tel dans l'histoire originale que les auteurs brodent à loisir. J'ai cependant été étonnée que, cette fois, on attribue comme mère à Mordred Morgause, et non Morgane... De même, si vous cherchez de la magie, vous risquez d'être déçus : il y en a, mais juste suggérée : à vous de choisir comment vous interprétez les évènements... L'écriture quant à elle est fluide, actuelle, les chapitres s'enchaînent avec plaisir, les péripéties, centrées sur la future Reine et sa cousine Elaine, sont bien amenées, avec la trame de l'Histoire en arrière-plan... Et sur le plan romantique ? Eh bien, le trio Arthur-Lancelot-Guenièvre est là, bien sûr, plutôt bien tourné, sans trop d'atermoiements ni de situations convenues... C'est clairement un état de fait auquel les protagonistes ne peuvent pas grand-chose, et qu'ils essaient de supporter tant bien que mal... Une des meilleures versions de cet amour que j'aie lue, d'ailleurs...

La conclusion de

Voilà donc une version intéressante de la jeunesse de Guenièvre et de ses premières années à Camaalot, renouvelée par des personnages inédits (Elaine, Finn, Gwilimm) qui apportent la surprise et la fraîcheur nécessaire à cet énième roman sur le sujet. On ne s'ennuie pas une seconde, tant les personnages sont attachants et l'ambiance prenante...

Que faut-il en retenir ?

  • les nouveaux personnages
  • le style
  • la façon d'aborder le mythe

Que faut-il oublier ?

  • certaines relations de parentés sont différentes

Acheter L'enfant-reine en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'enfant-reine sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Guenièvre

En savoir plus sur l'oeuvre Guenièvre