75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La voie terrestre >

Critique du Roman : La voie terrestre

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 6 février 2007 à 13:10

La voie terrestre

"Quelquefois, lorsque je suis fatiguée et distraite, j'oublie -trahissant mon âge, peut-être? - et j'examine mes collègues comme si je les voyais pour la première fois. Ce sont des Vagabonds, d'authentiques êtres humains, et pourtant ils ont de nombreux visages et il n'y en a pas deux exactement de la même forme ni de la même couleur..."
Le Vagabonds sont arrivés il y a quelques temps sur Terre, sur notre Terre. Or, lorsqu'ils parlèrent de mondes parallèles, certains refusèrent de les croire. Ils semblaient si bons, si dénués de malsaines intentions qu'ils commencèrent à convaincre une grande partie de la population. Kyle en a eu marre de sa vie insignifiante et a décidé de faire partie des Vagabonds, du moins d'en avoir l'air, car les apparences sont trompeuses même pour les meilleurs...
Les mondes parallèles... Avec l'avancée dans le domaine scientifique - surtout dans les mathématiques -, on nous a souvent parlé de nombre de dimensions que l'homme était incapable de voir, d'imaginer, ce qui a forcément remué les méninges, titillé les imaginations débordantes des esprits les plus tortueux. On s'est mis à rêver d'autres mondes, dans d'autres univers parallèles. Il n'y avait plus qu'à remplir les blancs.
Robert Reed, pour son troisième grand roman (après la jungle hormone et le lait de la chimère) exploite donc ce thème des univers parallèles avec un certain nombre de personnages hauts en couleur. Il y a d'abord Jy, l'une des Fondatrices, celle qui a découvert la Voie, la Clarté, le passage entre les mondes, source de sagesse et d'expérience de millions d'années. Et puis Kyle, le faux Vagabond qui par mimétisme, profite de la renommée des vagabonds à seule fin personnelle avec la jeune Billie.
Or, la Clarté est l'occasion pour les Vagabonds de faire de nouvelles rencontres, celles-ci sont bonnes, mais parfois d'autres rencontres se passent plutôt mal. Ce qui pose de nombreux problèmes si l'on considère la Clarté comme un gigantesque collier de perles ouvert à ses extrémités. Car le passage de l'une à l'autre des Terres ne peut se faire qu'à travers chacune des Terres. Un échec est inconcevable. Le passage doit se faire. Même si les habitants de la prochaine Terre ne sont pas, disons.. coopératifs. Tout réside dans ce problème: comment passer à travers une Terre impossible à raisonner ? Le conflit est parfois inévitable pour ces Vagabonds qui n'ont pas cette fonction de guerrier, à la base.
Avec ces ingrédients, Robert Reed nous concocte un joli roman dont la cassure en milieu de roman nous plonge dans le drame. La voie terrestre est encore un magnifique roman de cet auteur décidément incontournable.

80

Sur un thème classique -celui des mondes parallèles-, Robert Reed nous construit un roman agréable à lire avec une multitude de personnages dont l'apparence est souvent trompeuse. Une fin astucieuse.

Critique de publiée le 6 février 2007.

Acheter La voie terrestre en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La voie terrestre sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !