75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La poupée aux yeux de lune >

Critique de la Bande Dessinée : La poupée aux yeux de lune

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 14 janvier 2007 à 13:34

Hypnotique ?

Aria fait route vers son château. Elle est toujours accompagnée du nain Crafouille qui ne désespère pas de conquérir le cœur de la belle. En arrivant à son château, Aria, découvre que celui-ci a été volé, plus encore, son amie fidèle, Rexanne, a été blessée. Les voleurs possédaient une marionnette hypnotique …
Le scénariste et dessinateur Michel Weyland signe ici son vingt-neuvième album. Forcément cela fait de nombreuses aventures pour la belle. Après autant d’histoires, il devient de plus en plus difficile de pouvoir faire le récit d’une histoire à la fois originale, et à la fois qui apporte un petit plus à son héroïne. L’avantage de tels récits qui s’étalent, c’est de retrouver des personnages connus. Le désavantage est de trouver des moyens de chambouler la vie d’un personnage de bande dessinée, du moins assez pour que le lecteur ne soit pas avec une impression de tourner en rond.


Du côté de l’intrigue, cette histoire de ‘poupée hypnotique’ tient assez la route pour que nous passions une lecture rafraîchissante et que les pages se tournent sans déplaisirs. Par contre, aussitôt finis aussitôt oublié. Une histoire de plus, avec un début, une fin. Aria, bien que confrontée à la vengeance, demeure toute gentille et le bien triomphera facilement du mal. Pas d’épopée extraordinaire, aucune ambition à lancer une intrigue qui étonne le lecteur. Pourquoi Michel Weyland n’a-t-il pas essayé de développer mieux sa thématique de la vengeance ? voilà bien un élément qui aurait pu rendre son héroïne plus dure où du moins plus prompte à hésiter entre le bien ou le mal fondé de la vengeance.
Côté dessin, le trait de Weyland reste le même, ce qui est un peu normal, et ce qui devrait convenir aux fans de la série. Son dessin est donc assez réaliste, avec un encrage fin et assez détaillé. Je trouve cependant parfois que Weyland a dû mal à donner de la profondeur et ses visuelles et parfois il demeure une impression ‘de plat’. Sinon,je me suis posé la question, si c’était volontaire de la part du dessinateur de faire que le personnage de la ‘Frônesse’ de petite taille possède des traits assez proches de Mimie Mathy.

52

Un album de plus dans la série Aria. Ni déplaisante, ni vraiment révolutionnaire, la série suit son court. Les fans devraient apprécier de voir une aventure de plus d’Aria, les autres y trouveront une lecture agréable, mais loin de leur donner l’envie de rattraper les 28 autres de la série.

Critique de publiée le 14 janvier 2007.

Acheter La poupée aux yeux de lune en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La poupée aux yeux de lune sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !