75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Air Gear #1 [2006], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 26 novembre 2006 à 07h11

Oh! Great prend son envol

Voici l’histoire d’Ikki, un jeune garçon bagarreur vivant avec quatre jeunes filles. Ikki reste imbattable grâce à ses techniques de catch et est admiré par tout son lycée mais sa première défaite face au gang des Skull Sader changera sa vie. Humilié et n’ayant désormais que pour seul allié ses colocataires, il découvre un nouveau monde : l’Air Treck. L’Air Treck est un nouveau sport, il s’agit de rollers disposant d’un petit moteur permettant de rouler à la verticale ou bien encore de voler. Avec l’aide de Ringo, Mikan, Ume et Rika, qui excellent dans cette discipline, Ikki va pouvoir prendre sa revanche…
Que se soit Ader* ou bien Icare**, nombreux furent les hommes qui ont eu pour rêve de pouvoir voler haut dans le ciel. Le mangaka Oh! Great a également fait ce rêve et a alors imaginé Air Gear. Voilà une idée bien originale que d’inventer des rollers capables de permettre à son utilisateur de s’envoler, mais une idée comme celle-ci ne suffit pas à créer une histoire. Cependant, l’auteur a su créer tout un univers autour de ce nouveau concept tout en lui donnant une dimension réelle. Bien que certains éléments de l’histoire soient plus classiques tel que le fait que le héro soit un adolescent bagarreur comme c’est la cas dans un grand nombre de shônen, un humour potache assez fréquent dans les mangas adressés à un jeune public, ou bien encore des ennemis trop stéréotypés, l’essentiel y est : l’histoire est prenante et le divertissement assuré. De plus, il est difficile de se faire une opinion sur la trame générale que prend ce manga puisque, après lecture de ce premier volume, rien ne la fait ressortir.
D’un point de vue graphique, c’est assez beau. Le mangaka nous offre un character design très réussit, surtout en ce qui concerne les personnages féminins qui disposent de corps de rêve. Les décors sont quant à eux d’une extrême richesse rendant l’univers de Air Gear encore plus immersif. Enfin, en ce qui concerne la lisibilité du dessin lors des scènes d’actions, celle-ci ne pose aucun problème majeur.
*Ader fut un ingénieur français qui construisit plusieurs appareils volants. Il est le précurseur de l’aviation.
**Icare est un personnage de la mythologie grecque qui tenta de s’envoler à l’aide d’ailes faites de plumes et fixées avec de la cire. La cire fondit au soleil et Icare tomba dans la mer.

La conclusion de à propos du Manga : Air Gear #1 [2006]

Lionel B.
80

Il y avait le tennis, le baseball, le foot et même le football américain. La plupart des sports se sont retrouvés dans le manga. Aujourd’hui, Oh! Great invente un nouveau sport extrême s’inspirant fortement du roller, il s’agit de l’Air Treck. Voilà enfin arriver un shônen original et qui puis est s’offre le luxe de nous divertir tout en nous offrant un dessin de qualité.

Que faut-il en retenir ?

  • Un concept original
  • Un dessin de qualité

Que faut-il oublier ?

  • Un humour un peu potache

Acheter le Manga Air Gear en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Air Gear sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+