75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Héritage
Héritage >

Critique de la Bande Dessinée : Héritage

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 20 novembre 2006 à 0107

Entre le noir et le blanc, il y a Kir Kanos

Carnor Jax est un ancien garde impérial qui convoitait le pouvoir de l’Empire et avait comploté pour que les clones de l’empereur soient moins efficaces lors de l’attaque de la nouvelle république (voir l’empire des ténèbres). Kir Kanos, lui aussi ancien garde impérial, avait juré de détruire le traître et de venger son maître. Suite à un duel ultime Kir Kanos vainquit Carnor Jax (voir l’empire écarlate : Trahison). L’empire fut pour le coup déboussolé. Désormais, chaque membre du conseil impérial cherche à tirer la couverture vers lui pour devenir le nouvel empereur. Mais le pouvoir ne reste pas longtemps la seule préoccupation du conseil impérial : une personne élimine un à un, les membres du conseil. Qui s’attaque à l’empire : la nouvelle république ? Le soleil noir (voir les ombres de l’empire) ? Où encore, se pourrait-il que ce soit Kir Kanos ?
Après la réédition de ‘l’empire écarlate : trahison’, voici enfin pour la première fois en France la fameuse suite des aventures de Kir Kanos (Crimson Empire 2, Concil of blood). Une suite longtemps désirait qui nous arrive enfin et cela de plus, en un seul album de 160 pages. Mike Richardson et Randy Stradley apportent une touche unique à cette série en faisant d’un ancien garde impérial, un héros! Kir Kanos est loyal à l’empereur, mais n’est pas pour autant un ennemi de la nouvelle république, comme de l’empire. Le personnage de Kanos n’est ni noir, ni blanc, et il en va de même pour la plupart des personnages de cette série. L’histoire est haletante et sans relâche, les références à l’univers étendu sont légion ce qui amène une profondeur à l’ensemble et surtout le final est aussi inattendu qu’agréable à voir. D’un point du vu ‘scénario’, l’empire écarlate tome 2 fait honneur à l’univers de George Lucas et fait même figure parmi les meilleures qui ont été écrites.


D’un point de vu ‘dessin’, le cas est autre. Paul Gulacy possède un style bien particulier, et comme pour le premier Empire écarlate, j’ai un peu de mal avec son trait. Les visages sont toujours disproportionnés et les perspectives pas toujours respectées. Cependant, Paul Gulacy arrive à retransmettre l’action, de même que son dessin demeure toujours lisible, ce qui permet d’apporter un aspect facile à la lecture. L’intéressant avec Paul Gulacy, c’est que malgré les erreurs évidentes de son trait, il a transformé ses défauts en un style bien à lui, qui lui confère une véritable personnalité.
Pour terminer, je signalerais la présence des 6 couvertures de Dave Dorman, issues des comics Crimson Empire 2, Concil of blood. Des illustrations somptueuses, qui sont un bonus apportant un plus indéniable à l’ouvrage.

La conclusion de

Hormis un dessin qui me chiffonne un peu ; du côté du scénario : cette deuxième aventure de ‘l’empire écarlate’ réussi à la fois à surprendre, en ne recopiant pas sur les premières aventures de Kir Kanos, mais aussi arrive à développer intelligemment l’univers étendu de Star Wars. Dommage que ce ne soit pas un Doug Wheathey au dessin, cela aurait fait merveille ! En tout cas, un comics Star Wars largement indispensable, cela même avec un dessin loin d’être parfait.

Acheter Héritage en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Héritage sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars