75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Archlord
Archlord >

Critique du Manga : Archlord

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 14 novembre 2006 à 1307

100% héroïc-fantasy

L’adaptation de jeux vidéo en bande dessinée est à la mode. Nous avons eu le droit à Ragnarok, Warcraft, Shin Megami, et même Metal Gear Solid. Aujourd’hui c’est au tour de ArchLord de se voir adapté en manhwa. ArchLord est en effet à l’origine un jeu de rôle massivement multijoueur sortie en octobre 2006 dans notre beau pays. Avouez que c’est surprenant de voir débarquer seulement un mois plus tard la version manhwa de ce jeu vidéo. De plus, il est à noter qu’en Corée ArchLord en est déjà à son troisième tome. Quelle bonne technique commerciale de sortir un jeu et un manhwa tirés du même univers à peu près en même temps !
Revenons à nos moutons et parlons plus précisément du manhwa. L’histoire d’ArchLord se déroule dans un univers héroïc-fantasy dans lequel les orcs et les humains se livrent une guerre sans fin. Sur les champs de batailles, un homme est parvenu à se distinguer et est devenu un leader grâce à son épée disposant de grands pouvoirs. Ce chevalier de légende a pour nom Nathan Manas. Mais celui-ci perdit la vie après avoir été trahi par son jeune compagnon Ernan qui souhaite récupérer le pouvoir de Brumhart afin d’imposer sa loi. Cependant, l’épée ne pourra lui appartenir qu’après extinction de la lignée des Manas.
Il est impossible de ne pas voir de similitude avec Le Seigneur des Anneaux. Une guerre entre les races, des orcs, des magiciens, une épée de légende, l’héritier de cette épée… Tout rappelle l’œuvre de JRR Tolkien. Il est même fait référence à la Terre du Milieu dans ce manhwa. La ressemblance semble alors volontaire et contrairement aux célèbres romans, il n’est pas question d’un anneau magique qui corrompe l’âme des hommes mais d’une épée magique ne pouvant être utilisée que par des hommes la méritant. Au final, l’histoire reste assez classique et les clichés sont nombreux. Ainsi il y a le traite avide de pouvoirs, le jeune héro possédant de grandes aptitudes au combat et jouant le rôle de comique de service (c’est assez récurant dans le manga), l’ami fidèle (ici, le demi-orc) aux allures de colosse et la jolie jeune fille aux idées chastes. Cependant, le tout est très bien scénarisé et c’est avec beaucoup de plaisir que l’on s’immerge totalement dans cet univers qui mélange habillement humour et action.
Si ArchLord parvient à nous divertir, c’est également grâce à son niveau graphique. En effet, le dessin apparaît plutôt réussi, surtout lorsque l’on sait qu’il s’agit d’un premier travail pour Park Jin-Hwan. Les combats font preuves de beaucoup de dynamismes en raison d’un dessin faisant preuve de détail tant au niveau des personnages que des décors.

La conclusion de

Vous avez aimé Le Seigneur des Anneaux ? Vous aimez les manhwas ? Et bien ne cherchez plus, ArchLord est fait pour vous ! Certes l’originalité n’est pas vraiment au rendez-vous mais le divertissement est assuré grâce à une très bonne narration et à un dessin de bonne qualité. Ça donne presque envi d’essayer le jeu vidéo…

Que faut-il en retenir ?

  • L'univers héroïc-fantasy
  • Le dessin est assez beau pour un premier tome
  • L'immersion est totale !

Que faut-il oublier ?

  • Manque d'originalité au niveau de l'histoire
  • Il y a pas mal de cliché

Acheter Archlord en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Archlord sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+