75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Sur le Seuil >

Critique du Roman : Sur le Seuil

Avis critique rédigé par Lucie M. le mardi 7 novembre 2006 à 06:25

Sur le seuil de l’horreur…

Paul Lacasse est un psychiatre monotone, désabusé et aigri par les vicissitudes de son travail. Son métier le ronge et il n’a plus aucun contact avec sa femme. Celui-ci se rend deux fois par semaine dans un hôpital basé à Montréal pour examiné ses patients où heureusement il retrouve sa jeune et fraîche collègue, Jeanne, qui lui redonne du baume au cœur tant son enthousiasme envers la profession est tonifiante. Ils se retrouvent même chaque jeudi soir au Maussade pour boire un verre et parler de tout et de rien. Une belle et tendre amitié les unit. Un jour quel n’est pas leur étonnement quand un nouveau patient est admis d’urgence à l’hôpital dans un état alarmant ; celui-ci est mutilé et catatonique. Mais ce n’est pas tout, car ce n’est autre que Thomas Roy l’un des plus grands auteurs de romans d’horreur québécois. Assisté tout d'abord par Jeanne (fan des écrits de Thomas Roy), Paul Lacasse conclut très vite à une forme courante de névrose. Pourtant, et au fur et à mesure de ses recherches pour rétablir l'état de santé de son patient, Paul Lacasse sera comme investi par cette tâche et peu à peu troublé par ce qu’il découvrira. Des découvertes étranges qui le mèneront au-delà du seuil du rationnel…directement Sur le Seuil de l’horreur ! Sur le Seuil a été édité en 1998 par les éditions ALIRE à Québec. En 2006, c’est les éditions Bragelonne qui nous donnent l’occasion de découvrir celui-ci parmi sa nouvelle collection d’horreur L’Ombre et par la même occasion nous fait connaître l'auteur Patrick Senécal. Un auteur au talent indéniable puisqu’il arrive à nous placer dans un thriller horrifique contenant une essence dramatique tangible grâce aux caractère des personnages et grâce à un style simple et clair comprenant beaucoup de dialogues et allant à l’essentiel. Sur le Seuil a déjà connu un véritable succès dans sa patrie d’origine menant au firmament des auteurs Patrick Senécal. De plus, Sur le Seuil a déjà fait l’objet d’une adaptation sur grand écran en 2003 et ses droits Américains ont été rachetés par la firme cinématographique Miramax pour un éventuel remake.
Sur le Seuil est un roman qui possède donc un historique conséquent et c’est là que nous nous interrogeons au sujet du temps requis pour pouvoir lire celui-ci en France ? Peut être parce que le genre littéraire horrifique ne trouve plus sa place dans nos librairies ou parce que les auteurs d’origine québécoise ne sont pas encore suffisamment introduits chez nous. Nous dénoterons quand même un manque d’éclectisme littéraire vis-à-vis des différents éditeurs français : premièrement à cause de l’absence totale de parutions horrifiques depuis un certain nombre d’années et deuxièmement à cause d’un obscurantisme hermétique vis-à-vis de la recherche d’auteurs autres qu’anglo-saxons. Et incontestablement, d’un appauvrissement de prise de risques au niveau de l’édition. Ce qui heureusement n’est pas en reste chez Bragelonne !
Mais revenons-en à Sur le Seuil. Sur le Seuil de quoi d'abord ? Sur le Seuil de la folie pure. Une folie teintée d’horreur. Puis Sur le Seuil de l’acceptation d’un homme face à une possibilité complètement effrayante. Un homme calfeutré dans ses habitudes quotidiennes de psychiatre aigri ne croyant plus en rien et désirant plus que tout se mettre à la retraite. Un homme usé qui va peu à peu entrevoir ce qui se cache réellement derrière certains cas de psychiatrie irrésolues. Paul Lacasse mettra d’ailleurs le temps pour accueillir cette étrange possibilité, mais il sera bien obligé d’admettre que le cas Thomas Roy est tout sauf un cas ordinaire. Par ailleurs, il sera bien contraint d’accepter les faits insolites qui se révèlent à lui et y laissera de son temps, de son scepticisme premier et de sa raison pour résoudre cette affaire.
Une affaire à l'intrigue horrifique et surnaturelle qui sera longue à survenir dans le récit, mais qui aura dotant plus de poids grâce à la montée croissante de l’enquête ; tout d’abord liée au rétablissement du patient et ensuite directement liée au psychiatre lui-même. Une montée de suspense crescendo exemplaire réalisée par l’auteur puisque Patrick Senécal mène le lecteur par le bout du nez. Nous avons beau avoir, au fil de notre lecture, les différents indices sous les yeux ce n’est que quand les personnages les développent que nous les discernons. Tout cela finissant dans une apothéose de sang, de folie et d’horreur incontestable !
Face à Paul Lacasse, nous suivrons les progressions de Thomas Roy avec curiosité et impatience. Tout d’abord dans un état de catatonie totale celui-ci nous sera présenté de manière indirecte par le biais des dires de ses proches et par les déductions analytiques des psychiatres. Patrick Senécal sait nous allécher les sens grâce à cette présentation graduelle de son personnage principal. Un personnage principal qui nous rappelle bien sûr le mythique Stephen King dont ne fait plus les présentations tant ses parutions sont devenus médiatiques et dont la considération littéraire va au-delà de la littérature de genre. Toutefois, et d’un avis tout à fait personnel, le personnage du psychiatre Paul Lacasse est tout à fait plus important dans le récit de Sur le Seuil puisque ce sera lui qui conduira notre lecture et surtout l’histoire.
Subséquemment, Patrick Senécal met l’accent sur le lien qu’il existe entre un auteur et ses histoires. Un lien puissant puisque souvent les écrits et les sujets abordés par les auteurs sont dû grâce – ou à cause – d’un fait vécu. Ce qui nous ramène encore à Stephen King qui démontre clairement ce lien puissant qui lit une histoire à son auteur dans son roman La Part des Ténèbres où un écrivain est victime de son double littéraire. Roman qui fut d’ailleurs adapté en 1993 par Georges A. Romero. Patrick Senécal met également l'accent sur la culpabilité que peut ressentir un auteur à cause de ses écrits de romans horrifiques où la souffrance humaine est expliquée par la biais du surnaturel. Une culpabilité pourvue de sentimentalisme je pense puisqu’ils ne sont coupables que de faire frissonner de plaisir le lecteur.

95

Sur le Seuil est un roman captivant de par le style littéraire de Patrick Senécal et de par une montée crescendo d'une intrigue très bien ficelée. Un style qui se rend à l’essentiel tout en passant par différents degrés d'évocations horrigfiques extrêmement fortes et une intrigue finissant dans une apothéose de sang. Nous rentrons dans la peau de Paul Lacasse – psychiatre usé par la vie et son métier -, dans la peau de Thomas Roy – un auteur à la souffrance poignante – et nous sommes ensorcelés par le récit de Sur le Seuil. Dès les premieres pages nous sommes dans l’impossibilité de lâcher le roman et à chaque fin de chapitres nous auront des fourmillements de curiosité tellement puissants que nous accélérons notre vitesse de lecture pour connaître enfin la fin de cette intrigue palpitante.

Critique de publiée le 7 novembre 2006.

Acheter Sur le Seuil en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sur le Seuil sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !