75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Lutte et vis libre #2 [2006], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le mercredi 1 novembre 2006 à 03h30

Mais que font les humains?

Kaïna, la capitaine du Drake, après avoir sauvé Naül, l’humain aux étranges marques sur le visage, cherche d’autres missions à exécuter dans la galaxie. C’est là ou Ighar et Grishka – ça vous dit quelque chose ? – lui propose une mission de sauvetage de la planète El Anamiel.
Suite directe du tome un, « Lutte et vis libre » (le titre du tome 2) est un titre bien choisi. Les 48 pages de l’album sont une lutte incessante contre l’Empire Dominion, des guerres d’indépendances ravageant de nombreuses planètes. Vis libre car chacun prendra ses propres décisions au cours de l’album, une vie libre étant le résultat d’une lutte parfois difficile pour cette liberté. Ce deuxième tome se passe essentiellement dans l’espace avec plus d’action et des batailles de grande envergure. Les personnages du Drake, le vaisseau vivant, semble se rapprocher les uns des autres et on commence à percevoir un schéma global dont les humains tatoués sont le chaînon principal d’une intrigue intersidérale. Mais dans l’ensemble ça reste encore assez vague, le mystère restant entier.
Les dessins de Carrère et Weissengel sont de même facture que le premier tome. Ils aiment toujours autant se lâcher dans les gueules complètement fictives des extraterrestres et dans les designs complexes des vaisseaux. Cela donne un certain cachet à la BD car pour une fois les humains sont vraiment minoritaires. Quelques références et clins d’œil traînent par-ci par-là sans pour autant prendre toute la place dans l’album. Les connaisseurs n’auront aucun mal à reconnaître les frères Bogdanov avec leur façon – assez énervante – de faire des phrases en laissant son jumeau les finir. Pour le reste, l’action est bien rendue et il y a même une très belle double page qui casse un peu le rythme et nous donne une idée plus précise de l’ampleur de l’espace. Dommage cependant que l’histoire reste encore un peu floue, notamment en ce qui concerne les humains. Ca avance un peu en fin de tome mais c’est vraiment léger et c’est toujours un peu frustrant de devoir attendre la suite.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Lutte et vis libre #2 [2006]

David Q.
72

Un deuxième tome avec plus d’action et une intrigue générale plus développée. Le design poussé tant sur les aliens que sur les vaisseaux vous permettra d’apprécier l’histoire des humains de la série. Mais a quoi correspondent ces fameuses marques ?

Que faut-il en retenir ?

  • Le design des vaisseaux
  • Une histoire galactique intéressante
  • Les différents extraterrestres

Que faut-il oublier ?

  • Une intrigue un peu frustrante

Acheter la Bande Dessinée Lutte et vis libre en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lutte et vis libre sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'héritier des étoiles