75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Diable en gris
Le Diable en gris >

Critique du Roman : Le Diable en gris

Avis critique rédigé par Lucie M. le mercredi 25 octobre 2006 à 1651

Le diable s’habille en Gris

Quand un maître de l’horreur nous convie à mener une enquête ésotérique et surnaturelle, nous sommes bien sûr obligés de le suivre avec plaisir pour élucider des crimes sanglants et étranges dans le sud des États-Unis. L’histoire se déroule en Virginie et commence dans le sang, mais de manière interrogative. Un jeune couple - tout joli, tout gentil - se fait sévèrement taillader – et plus – dans leur maison par une arme datant d’une centaine d’années. Pas d’indices sur les lieux du crime, pas de suspect et une arme qui reste introuvable ! C’est le lieutenant Decker McKenna qui sera mis sur le coup et il aura un mal fou à venir à bout de cette sale et morbide affaire. Toutefois, ce lieutenant à l’humour détonant, qui a pour la plupart du temps qu’une seule chose en tête qui est d’inviter au restaurant mexicain tout ce qui est de sexe féminin, trouvera énormément d’alliés pour l’épaulé dont certains sont pour le moins inattendus. Cette enquête au charme surnaturelle ira même jusqu’à piocher ses origines au temps de la guerre de Sécession où la terreur des affrontements, entre nordiste et sudiste, conduisait les hommes à commettre des folies meurtrières. Des folies ignobles et tellement inqualifiables qu’elles laissent des traces indélébiles sur Terre.
Graham Masterton est un auteur qu’on ne présente plus. Il a écrit plus d’une cinquantaine de romans – traduit en France - dont certains sont devenus depuis le temps des romans cultes comme sa trilogie du Manitou qui fut adapté en 1978 à l’écran avec Tony Curtis ou son excellente suite non officielle du Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde Le Portrait du Mal. Il a su au cours de ses nombreuses années d’écritures devenir un auteur incontournable dans la littérature horrifique grâce à des thèmes qui lui sont chers : le spiritisme, les religions tribales où la magie est une pratique courante et le surnaturel. Bien sûr sans oublier ses descriptions sanglantes et crues puis sa touche humoristique. Le Diable en Gris ne dépareille pas dans l’œuvre de Graham Masterton et accroche le lecteur dès ses premières pages grâce à son intrigue au suspense palpitant où se mêlent des descriptions saignantes, de la magie tribale, des conclusions de chapitre à l’humour débonnaire et où le Mal absolu s’évertue à assouvir une vengeance totalement irrationnelle puisque très ancienne. Toutefois, Graham Masterton reste sur les sentiers battus et même si nous ne nous en plaignons pas le tout reste assez sage et manque d’un petit brin de folie comme Masterton sait si bien le faire.
Pourtant, même si Le Diable en Gris ne sera jamais le roman incontournable de Masterton ; celui-ci arrive à tisser un lien étroit entre le lecteur et ses personnages en quelques lignes. Tous d’allure et de caractère réaliste Masterton parvient à leur octroyer une identité propre qui sera continuellement rehaussée par les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres. Certaine fois, cela donnera à rire et d’autre à s’apitoyer sur leur sort. Puisque certains d’entre eux connaîtront un sort pas très enviable. Ils devront également faire face au Mal absolu ne l’oublions pas ! Un Mal concupiscent de vengeance et rempli d’une haine si immense qu’elle en deviendra totalement aliénante. Bien sûr, ce n’est pas la première fois qu’un tel sujet atterrit dans les pages d’un des romans de Masterton, mais ce dernier réussit avec dextérité à construire un bon thriller horrifique où le lecteur tournera les pages avec envie pour enfin connaître le dénouement de cette enquête.

La conclusion de

Graham Masterton nous offre un récit captivant où le rythme crescendo d’une enquête surnaturelle mêle scènes horrifiques, humour et magie. Le Diable en Gris n’est bien sûr pas le plus grand chef d’œuvre de Graham Masterton, mais c’est un excellent thriller horrifique qui se laisse lire très vite ! Amateurs d’horreur ou de frissons n’ayez crainte et faite honneur à ce petit roman détente qui marque la première parution de la nouvelle collection de Bragelonne L’Ombre !

Acheter Le Diable en gris en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Diable en gris sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+