75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Des Loups dans la spéciale
Des Loups dans la spéciale >

Critique de la Bande Dessinée : Des Loups dans la spéciale

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 25 octobre 2006 à 1512

Un album plutôt tiède

Plein feu sur l’Alaska pour ce troisième album de Golden Cup. Pas de Chance pour Daytona, mais des personnes continues à en vouloir à sa vie ; puis pour ne rien simplifier, son amie, Holly, se trouve être témoin dans une affaire de kidnapping ce qui pour le coup va par contre arranger Borano, le détective privé.
Daniel Pecqueur avec Golden Cup continue de se faire plaisir, le bonhomme est fan de bolide et cela se ressent. Cependant, il se trouve aussi prisonnier de son intrigue qui dépasse peu le stade de course et du complot habituel, il y a bien une histoire de kidnapping, mais beaucoup de choses semblent du déjà vu. J’aime beaucoup Golden City de Daniel Pecqueur, et voir une extension m’enchante, mais il reste que l’on est très loin ici du panache et la complexité de sa série phare. Le scénariste a assez de savoir-faire et de passion pour que ça se lise vite, mais une fois refermé je suis resté un peu de marbre, enfin presque, car j’avoue que j’aime assez le dessin de Alain Henriet.


Alain Henriet à affirmé son trait depuis le premier tome, pas au niveau du graphisme qui était déjà très bon, mais des petites choses comme les expressions des personnages qui sont plus vivants, des prises de vues toujours plus affinées. Franchement, sur un pont de vue technique je n’ai rien à redire : c’est beau, c’est efficace et même la mise en couleur de Pierre Schelle est somptueuse. Mais la technique est-elle tout ?
L’album en lui-même est un belle objet. Un divertissement sans autre prétention. Mais le choix aujourd’hui se révèle plus dur, les bandes dessinées étant actuellement de bonnes factures. Et si je devais sélectionner une ‘short liste’ des titres incontournables du moment, hélas, celui-ci ne serait pas dans les premiers. Même si je me suis beaucoup amusé avec les personnages de Fred Blanchard et Olivier Vatine.

La conclusion de

Golden Cup est un album de divertissement, rien d’autre : plaisant et bien fait, il souffre hélas de la comparaison face à d’autres albums sortis en même période qui à mon goût mérite peut-être d’être sélectionné en priorité. Sur un point de vu technique : rien à redire. Je pense juste que l’album rencontre les limites du genre qu’il a décidé d’aborder. Il m’a laissé une opinion tiède au final.

Acheter Des Loups dans la spéciale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Des Loups dans la spéciale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Goden Cup

En savoir plus sur l'oeuvre Goden Cup