75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : G-School
G-School >

Critique du Manga : G-School

Avis critique rédigé par Lionel B. le jeudi 19 octobre 2006 à 0634

Histoire d’un jeune exorciste

Nous suivons les aventures de Soryun, un jeune lycéen qui a la faculté de voir les fantômes et de les exorciser.
Le style ne trompe pas. Dès la première page on sait que G-School s’orientera indéniablement vers l’humour et l’action touchant ainsi un public constitué d’adolescents. Le héro est une fois de plus un lycéen et, comme par hasard, celui-ci dispose de facultés qui font de lui un enfant pas comme les autres. Bref, sur le fond, c’est du déjà vu. En revanche sur la forme, G-School parvient à légèrement se distinguer. En effet, ce n’est pas tous les jours que l’on peut découvrir un jeune héro exorciste. Il n’est pas rare que les manhwas intègrent des histoires de fantômes, mais il est moins fréquent que le héro soit un exorciste en plein apprentissage. Tel est le cas de Soryun, le héro de ce manhwa au tempérament survolté. Sur ce point là, il n’y a donc pas non plus beaucoup d’originalité puisque Soryun rappelle bien des personnages de mangas tel que Naruto pour ne citer que lui. Le héro est accompagné d’un ami tout au long de ce premier tome, il s’agit de Chiwoo, un binoclard maladroit qui n’est pas sans me rappeler Ginnosuke dans Tokyo Underground en ce qui concerne le caractère. Quant au père de Soryun, il n’est pas sans rappeler le père de Ichigo dans Bleach. Il ne s’agit pas d’une ressemblance physique (car sur ce point aucune ressemblance n’est possible) mais de la relation qu’il entretien avec son fils, une relation constitué de bagarres. Enfin, il y a Narin, la jeune fille qui peut-être téméraire ou ordinaire. Son comportement à double facette fait d’elle une lycéenne bien mystérieuse. C’est le personnage le plus original de ce manhwa.
Malgré ce manque d’originalité, G-School parvient-il à divertir ? Pas toujours. En effet, le surplus d’action et d’humour agace parfois et la lecture s’en trouve perturbée. D’autant plus que l’humour n’est pas franchement original et que la véritable histoire tarde à se mettre en place…
Le dessin est en revanche assez sympa. Le design des monstres fait preuve d’imagination et les décors disposent d’une certaine profondeur et sont détaillés. En ce qui concerne les personnages eux-mêmes, leurs mouvements sont très bien reproduits et leur design, certes assez classique, est agréable à l’œil.

La conclusion de

G-School est un manhwa sur vitaminé dans lequel l’action et l’humour prennent le dessus sur l’histoire qui ne semble commencer que vers la fin de ce premier tome. Il s’agit avant tout d’un shônen pur et dur qui ne fait pas que dans l’originalité.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin assez sympa
  • Quelques bonnes idées

Que faut-il oublier ?

  • Dans le fond c'est assez L'ennui se fait parfois ressentir

Acheter G-School en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de G-School sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+