75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Beet the vandel Buster
Beet the vandel Buster >

Critique du Manga : Beet the vandel Buster

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 9 octobre 2006 à 0346

Un shonen classique mais efficace

Le monde est en proies à des démons redoutables appelés Vandel. Les humains se sont faits à l'idée de vivre dans la peur et entourés de créatures odieuses créées par les Vandels. Mais heureusement il existe des combattants résignés qu'on appelle les Vandel Busters. Beet est un jeune garçon qui veut devenir un grand Buster. Le manga va suivre les péripéties de ce jeune idéaliste.
Beet est un shonen assez classique créé par le scénariste et le dessinateur de Dragon Quest (Fly). Il n'en et d'ailleurs pas très éloigné et certains personnages ont des airs de déjà-vu. Ce qui est intéressant dans Beet est son rapprochement d'avec les jeux vidéo, rapprochement qui plaira aux jeunes. En effet, il est question dès le début, de "niveaux" comme dans les RPG. Chaque ennemi fait gagner de l'expérience et de l'argent au Buster qui augmente de niveau au fur et à mesure. Tout le processus est détaillé dans le manga ce qui lui donne vraiment une tournure proche des jeux sur console. A part ça, Beet reste assez classique dans le sens où le jeune héros idéaliste va progresser jusqu'à - sans aucun doute - sauver le monde. La seule originalité réside dans l'arme du Buster : le Saïga. Cette arme est cachée dans le corps du Buster, qui du coup l'as toujours sur lui. Elle n'est utilisée que contre de puissants ennemis comme les Vandels et permet de libérer l'énergie vitale du Buster pour vaincre son ennemi. Une idée intéressante qui permettra de créer de nombreux scénarii.
En ce qui concerne les dessins, on sent que Kôji Inada est expérimenté. Le trait est fin et sur, plein de détails mais sans surcharger les planches. Les mouvements et angles de vues lors des combats - qui sont le point essentiel de tout bon shonen qui se respecte - sont très bien réalisés. Même les effets de trames pour représenter les différentes nuances de gris sont très bien rendus. Le manga se concentre surtout sur les personnages mais les décors sont tout de même bien réalisés.

La conclusion de

Un très bon premier tome qui nous fait découvrir le personnage et l'univers de Beet de manière efficace. Un concentré d'action à la sauce jeu de rôle dans un manga techniquement très bon.

Que faut-il en retenir ?

  • Un trait précis et expérimenté
  • Un scénario intéressant
  • Une sorte de JDR en manga

Que faut-il oublier ?

  • Un petit coté gnan-gnan

Acheter Beet the vandel Buster en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Beet the vandel Buster sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Beet the vandel Buster

En savoir plus sur l'oeuvre Beet the vandel Buster