75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Chasseurs de rêves
Chasseurs de rêves >

Critique de la Bande Dessinée : Chasseurs de rêves

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 9 octobre 2006 à 0336

Qui a dit que les rêves n'étaient pas importants ?

Après sa première et grosse journée au sein de la police, l'agent Alek Vacendak se range du coté des rebelles. Craque-t-il pour la jolie Ileana ou sent-il le complot fomenté par la Ebereimer et ses Pilrevs ?
Album d'anticipation, ce deuxième tome est rempli d'action et d'intrigues qui s'entremêlent et brouillent les cartes. Sur un fond de scénario digne de Philip K. Dick - une société vend des pilules pour que les gens puissent de nouveau rêver - on sent une magouille à grande échelle orchestrée par une multinationale prête à tout pour contrôler la population et asseoir sa notoriété ainsi que son futur économique. Cort, le supérieur d'Alek, continue de brouiller les pistes au sein de la police tandis que le jeune rookie s'embarque dans une enquête parallèle dangereuse, tout ça pour protéger ce qui pourrait concurrencer la Pilrev.
Comparé au premier tome, les dessins ont gagnés en finesse et en qualité. Le style de San Julian reste le même, mais il semble plus appliqué à retranscrire les détails des lieux et des personnages aperçus dans l'album. Cela se ressent dès les premières cases si bien qu'on a tout de suite envie de reprendre le tome 1 pour vérifier qu'on a bien affaire avec les mêmes personnages, ce tome étant la suite directe du premier. Les dessins ont aussi pris de la maturité dans les scènes d'action qui sont plus nombreuses et moins fouillis qu'avant. Les traits plus fins influencent pas mal notre perception des images et nous permettent de mieux apprécier la BD. Enfin, les différents designs futuristes comme les chiens robots - d'ailleurs visibles en couverture - apportent un vrai plus à la BD en nous plongeant dans cette ambiance néo futuriste proche de Blade Runner. De quoi passer un bon moment.

La conclusion de

Un bon tome 2 qui étoffe l'intrigue tout en la faisant avancer. Les dessins évoluent et s'améliorent pour donner plus de punch à l'histoire. Vivement le tome 3.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin noir et détaillé
  • Une intrigue d'anticipation complexe

Acheter Chasseurs de rêves en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Chasseurs de rêves sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Interface

En savoir plus sur l'oeuvre Interface