75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Nigel
Nigel >

Critique de la Bande Dessinée : Nigel

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 3 octobre 2006 à 0744

Que vos rêves soient exhaucés

Nigel est un humain comme les autres, avec ses problèmes et ses petits plans à droite à gauche pour s'en sortir. Mais voilà qu'un jour, un de ses amis se suicide dans le métro londonien de manière bien étrange. Commence alors pour lui une espèce de chasse à l'homme où Nigel est la proie car il est la dernière personne à lui avoir parlé avant son suicide.
Si le synopsis ne parait pas du tout fantastique, il en est autrement de la BD qui vous révèlera ses mystères cachés tout au long de ses 48 pages. Les êtres féériques connus de tous comme les fées, les gnomes et les djinns sont en fait présents dans notre univers contemporain et mènent une lutte sans merci pour la domination du monde. Le principe n'est pas nouveau mais est traité de façon sérieuse et non pas enfantine comme on a l'habitude de le voir dans les contes et légendes. Du coup, le dessin s'en ressent et le trait est dur, voir parfois un peu trop soutenu. Les cases et planches sont illustrées avec de nombreuses couleurs assez vives comme pour nous rappeler le monde magique, mais en même temps beaucoup de couleurs sombres parsèment les planches pour contraster ces propos et le mettre en rapport avec notre monde réaliste et plein de noirceur.
Les personnages ne sont pas nombreux et vous ne risquez donc pas une embolie cérébrale à retenir des noms dans tous les sens. Par contre, l'histoire met vraiment du temps à se mettre en place; on aurait souhaité une introduction plus courte pour rentrer plus vite dans le vif du sujet, surtout que la fin du tome laisse présager une suite intéressante. Du coup, on se retrouve avec un premier volume où il est difficile de se faire une idée sur la tournure des évènements et qui - je l'avoue - est tout aussi difficile à noter. L'ensemble est correct, que ce soit au niveau du scénario ou des dessins et des couleurs, mais ce premier tome, de par sa nature de longue introduction rend tout jugement difficile.

La conclusion de

La bonne idée que de mêler au monde contemporain fées, gnomes et djinns. Mais l'ensemble manque de finition pour vraiment accrocher le lecteur à la suite qui semble bien plus intéressante que cette introduction.

Que faut-il en retenir ?

  • Le mélange entre monde féérique et contemporain
  • Des dessins colorés

Que faut-il oublier ?

  • Manque une légère touche de soin dans les détails
  • Une histoire qui a du mal à démarrer

Acheter Nigel en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nigel sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+