75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Brisken >

Critique de la Bande Dessinée : Brisken

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 1 septembre 2006 à 09:07

Une fin de série gigantesque !

Le Veill est de plus en plus proche de la capitale et on demande la mobilisation générale des chevaliers dragons - les plus expérimentés comme les plus jeunes - pour repousser les assauts des monstres et protéger la ville. Les chevaliers s'avancent alors dans la montagne, à la rencontre des ennemis, mais une fois sur place, cela ressemble plus à une mission suicide qui n'en finira qu'avec le dernier des chevaliers.
Ce tome allie un scénario excellent à des dessins soulignant le coté dramatique de la situation. Les traits sont lourds et d'un noir profond, à l'image de la situation, tandis que les dialogues très bien écrits arrivent à nous ébranler et à nous émouvoir. On pourrait comparer ce tome à la Bataille du gouffre de Helm du Seigneur des Anneaux tant la situation est tendue voir désespérée; on ressent en tout cas la même chose que dans l'histoire de Tolkien. Les couleurs choisies tournent d'ailleurs autour du rouge - sang - et du marron - sang séché et flammes. Mais c’est surtout dans l’expression des personnages que la BD prend toute son ampleur. Les jeunes chevaliers plein de rêves voient leur moral diminuer au fur et à mesure des pages et leurs expressions s’en ressentent grandement, jusqu’au point de rupture final où, certains de ne plus avoir aucune chances, ils se transcendent pour atteindre un niveau supérieur de courage et de bravoure. La mise en page n’est pas en reste et donne non seulement une dynamique certaine aux cases mais aussi un sentiment d’étouffement, de claustrophobie et de piège comme pour nous faire passer ce que ressentent les chevaliers héros pris au piège dans la passe de Brisken.
Comme dans les contes de chevaliers, il y a aussi toute une partie politique qui donne une dimension supplémentaire à l’album et à l’ensemble de la série. La politique qui joue d’ailleurs beaucoup dans les évènements racontés et qui donne une sacrée leçon de principes à la fin du tome. Le tout confère à la série une saveur toute particulière, à la fois message de bravoure et message politique, qui hisse cette série parmi les meilleures du genre.

90

Un tome au message fort et à la beauté poétique prenante qui ne vous laissera pas indifférent. Sur des dessins à la fois violents et sensibles, le scénario s'amplifie pour un final excellent. Un must !

Critique de publiée le 1er septembre 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Le caractère épique du scénario
  • Les valeurs qui en ressortent
  • Le trait entre Bd et comics

Que faut-il oublier ?

  • Y'en a pas :)

Acheter Brisken en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Brisken sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !