75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le Serment dakoïd #6 [2006], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 25 août 2006 à 03h06

Un tome tragique

Le tome 6 de Kookaburra Universe intitulé Le Serment Dakoïd va nous permettre d'en savoir plus sur les redoutables guerriers de l'univers de Crisse. Avec les qualités scénaristiques de Mitric - qui est pour moi un des meilleurs de sa génération - et les frères Péru aux dessins, ce nouveau volume de Kookaburra Universe va non seulement vous épater visuellement mais aussi répondre à pas mal de questions tout en reliant la plupart des tomes précédents entre eux.
L'album est remarquable techniquement. Les planches alternent fond noir et fond blanc, action et gros plans, tout au long d'une mise en page travaillée et variée qui donne un rythme certain à l'histoire. On reconnait le style "Péru Brothers", des dessins aux lignes épurées et aux détails travaillées, des effets graphiques sympathiques (pluie, moteurs de vaisseaux, contre-jours, pouvoirs) et des personnages aux traits fins, le tout avec un rendu et des couleurs très contrastées et lumineuses. L'architecture n'est pas la partie préférée des deux frères et ça se sent lorsqu'on parcourt d'un œil rapide les pages de la BD; en effet on voit peu de décor et en majorité des personnages. Mais cela ne nuit aucunement à la BD qui gagne en humanité grâce aux nombreux gros plans qui détaillent parfaitement les expressions et sentiments des personnages. 48 pages de bonheur graphique passées à contempler les femmes Dakoïdes, même si leur front bizarre n'est pas à mon gout.
Le scénario n'est pas en reste, loin de là. Mitric est aux commandes et les délires de Tessa semblent le libérer pour les histoires plus dramatiques comme celle-ci. Peu d'humour donc à travers ces pages - l'heure est grave - mais un ton sérieux servi par un scénario au suspens intéressant et aux retombées d'une grande importance dans l'univers de Crisse.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le Serment dakoïd #6 [2006]

David Q.
85

Un excellent tome bien ancré dans l'univers de Crisse qui nous apprend l'histoire tragique des Dakoïds. Les dessins sont superbes et servent à merveille le propos et l'émotion véhiculés par le scénario. Une BD qui vous comblera.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dessin de peru toujours aussi coloré et détaillé
  • Une histoire liant tous les précédents tomes

Acheter la Bande Dessinée Le Serment dakoïd en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Serment dakoïd sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kookaburra