75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les Amants Etrangers >

Critique du Roman : Les Amants Etrangers

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 6 août 2006 à 0405

Les amants étrangers

"Très loin, quelqu'un murmurait: "il faut que je parte. Il doit bien y avoir une porte de sortie." Hal Yarrow se réveilla en sursaut et se rendit compte que c'était lui qui avait parlé. Pourtant, les paroles qu'il avait prononcées étaient sans aucun rapport avec le rêve dont il émergeait..."
Hal Yarrow est malheureux. Après la catastrophe, la Terre est revenue en des temps d'obscurantisme, dirigée par un gouvernement pseudo-religieux omniprésent et implacable pour l'Individu. Et Hal vit là, à cacher des pensées impures ("irréelles") avec une femme qu'il déteste et surveillé par un AGI ("ange gardien individuel") qui n'a d'ange que le nom. Lorsqu'on lui propose de partir sur une nouvelle planète, il saute sur l'occasion, avec une joie immense qu'il doit camoufler...
Ecrit en 1961, l'origine de ce roman vient, une fois n'est pas coutume, d'une nouvelle tant remarquée qu'on décerna le prix Hugo 1953 de Nouvel auteur à PJ Farmer, les amants étrangers a bouleversé et même choqué le monde de la SF puisque PJ Farmer introduisait un érotisme que son auteur s'est ensuite efforcé de conserver comme une marque de fabrique dans toute son oeuvre ou presque, dont le cycle du monde du fleuve en est le plus connu, en 1971. De notre point de vue d'aujourd'hui, les amants étrangers n'a plus rien de choquant, c'est même gentillet, comme quoi les moeurs ont bien évolué.
L'autre aspect intéressant est cette société post-apocalyptique où bizarrement l'Islande et les îles Hawaï ont la main mise sur un tiers du monde, pied de nez de l'auteur aux habituelles perspectives SF où l'un des trois blocs USA, URSS ou Europe avaient le dessus en cas de conflit majeur. Mais cette société basée sur une religion (peut on appeler cela une religion ?) qui n'a de réalité que dans les manuels d'histoire, a le goût d'une société tyrannique et dictatoriale digne de 1984 où l'Individu est surveillé intimement. Enfin, le dernier point qui vous incitera à lire ce roman est cette deuxième société extra-terrestre qui s'oppose au concept de la première avec des entités au comportement et à la nature plus que curieuse mais pourquoi pas crédible.
Un gros bémol sur la fin que j'ai trouvé prévisible, tranchante, froide et incisive, en complet contraste avec le reste du roman qui, lui, était plein d'une grande passion grandissante entre ces deux amants étrangers.

La conclusion de

Après un démarrage plutôt lent où le contexte se met en place, ce roman prend tout son sens dans les dernières pages que PJ Farmer prend plaisir à analyser de manière froide pour augmenter la dramatique de la situation. Le texte a vieilli et son aspect supposé torride et choquant de l'époque n'a plus aucun effet aujourd'hui.

Acheter Les Amants Etrangers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Amants Etrangers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+