75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La transmigration de Timothy Archer
La transmigration de Timothy Archer >

Critique du Roman : La transmigration de Timothy Archer

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 22 juillet 2006 à 0823

le dernier roman de Philip K. Dick

"Barefoot tient ses séminaires sur sa péniche à Sausalito. Cela coûte cent dollars pour comprendre les raisons de notre présence sur cette terre..."
Jour funeste, John Lennon est mort. Angel Archer, qui assiste à un séminaire de Barefoot, qui a bien connu l'évêque Timothy archer, revient sur son passé où elle a longtemps côtoyé l'évêque, puisqu'il était son beau-père...
La bibliographie de Philip K. Dick est vaste. Vaste de nouvelles, vaste de romans et vaste d'un univers auquel lui seul a réussi à donner vie. Souvent biographiques lorsqu'il faisaient intervenir des personnages paranoïaques ou bien décrochés de la réalité -de leur réalité-, ses romans avaient en outre la faculté de provoquer le doute chez le lecteur, qui se sent happé par l'histoire, au point de se perdre dans les différents niveaux de réalités de ces univers. C'est à la fin de sa vie que Dick a vécu ce qu'il a appelé son expérience mystique. Un signe du ciel, des premiers chrétiens, un bijou en forme de poisson, l'a plongé dans la réflexion et plus encore dans la théologie. Cette phase de pure interrogation personnelle s'est traduite au travers d'une trilogie de romans (tétralogie en l'occurrence si l'on inclut radio libre Albemuth que j'ai du mal à séparer de SIVA) que l'on qualifie de divine. Est ce pour exorciser ses démons qu'il nous a écrit ce véritable témoignage ? Non, pas de démons, quoique si l'on reprend l'invasion divine, c'est pour chasser le malin que Dieu/SIVA doit revenir sur Terre pour reprendre possession de notre chère planète.
La transmigration de Timothy Archer est encore plus poignant dans le sens où Dick raconte cette recherche de la vérité (comme Dick lui-même) dans les Saintes Ecritures, tout comme sur Terre. Archer est un évêque. Mais que se passe t-il lorsque ce dernier a un doute sur la validité de Jésus en temps que fils de Dieu. Et si Jesus était un imposteur ? Comment pouvoir continuer d'être évêque lorsque le doute surgit ?
C'est encore un voyage à travers les Ecritures que Dick nous emmène, et au questionnement de l'auteur lui-même sur l'origine de tout. Anokhi, les Zadokites, le Qumran. Timothy Archer veut savoir à tout prix. Ce doute se retrouve dans la relation de l'évêque avec Kirsten, avec son fils Bill, et avec Angel. Cette dernière est la plus belle création que Dick ait jamais faite. Il en était fier, ce qu'il nous explique dans dernière conversation avant les étoiles. Une femme intelligente, cultivée -plus cultivée que Dick selon l'auteur lui-même-, ce qui lui avait donné la plus belle satisfaction de sa carrière d'écrivain. C'est aussi le signe que Dick avait passé un cap: celui de la science fiction. Il se sentait écrivain à 200% après ce livre qui avait failli avoir raison de lui. Angel Archer est d'une sensibilité extraordinaire, dont le destin est lié d'une certaine manière à la divine comedy de Dante, c'est un portrait psychologique de haute volée. On y croit sans aucune réserve, tout comme cet homme d'Eglise au bord de la déchéance.
"Aucune chose ne dure; mais toutes les choses s'écoulent [...] Ils croyaient que seul le flux, c'est à dire le changement, est la réalité."
C'est un roman empli de mort mais aussi débordant d'amour, pour les hommes et les femmes, Amour pour l'Homme, amour compassion. C'est un témoignage de Berkeley, de la Californie, où la nostalgie montre le bout de son nez, au crépuscule d'une vie agitée mais pleine. Un magnifique roman.

La conclusion de

En 1982, Philip K. Dick a failli mourir pendant l'écriture de ce roman, une mort qu'il trouvera quelques mois plus tard avant la projection du film Blade runner. La transmigration de Timothy Archer est le dernier volet de la trilogie que l'on a appelé "divine" à cause de ce côté mystique. Ce roman nous décrit l'un des plus beaux personnages de cet auteur désormais mythique.

Acheter La transmigration de Timothy Archer en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La transmigration de Timothy Archer sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La trilogie divine

En savoir plus sur l'oeuvre La trilogie divine