75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Banya >

Critique du Manga : Banya

Avis critique rédigé par Lionel B. le vendredi 14 juillet 2006 à 10:43

Un « facteur-fantasy »

Alors que des hommes affrontent des créatures maléfiques, un jeune homme traverse la zone de combat afin de délivrer une missive au général des troupes humaines. Ce jeune homme qui brave tous les dangers est un coursier qui se prénomme Banya. Ceci est en quelque sorte l’introduction de ce nouveau titre édité par Tokebi. À peine le manhwa commencé que le lecteur se trouve immédiatement captivé par l’univers de Banya où l’héroïc-fantasy se mêle à l’humour avec brio. En effet, ce manhwa nous plonge dans un monde similaire à celui du seigneur des anneaux. D’ailleurs, les premières pages nous rappellent fortement l’attaquent du gouffre de Helm (qui se trouve à la fin des deux tours) avec le personnage de Banya en plus. De plus, tout au long de ce premier tome, un humour parfois assez noir parvient à ses fins, c'est-à-dire nous faire rire. Kim Young-Oh ne se contente pas de copier un style et d’y apporter une bonne dose d’humour puisque la ressemblance avec le célèbre roman de JRR Tolkien cesse à la fin du premier chapitre. Par la suite, l’originalité est de mise puisque nous suivons les péripéties d’un coursier qui risque sa vie afin de remplir sa mission. Mettre en avant un facteur, je crois bien que c’est du jamais vu. Bien évidemment, les missions du jeune héros ne sont pas de tout repos et les combats seront nombreux pour notre plus grand plaisir. Ainsi, Kim Young-Oh parvient à mélanger habillement action et originalité dans un même titre.
L’histoire nous présente trois personnages qui sont tous aussi bien construits les uns que les autres. Chacun a son caractère et lorsque le trio est réuni, il en ressort une bonne alchimie. Tout d'abord, il y a Banya. Il est un jeune garçon courageux et téméraire. Cependant, sa bravoure s’achète. Si vous n’avez pas de quoi le payer, il vous laissera tomber. Ensuite, il y a Mei. C’est une jeune fille coursière tout comme notre héros. Mei a la larme facile surtout lorsqu’il s’agit d’animaux. Cependant, elle est loin d’être bête et fait preuve de courage lorsque ses proches sont en danger. Enfin, Kong est le plus jeune des trois. Il est également coursier et très proche de Banya qu’il semble considéré comme son modèle.
Une grande première pour l’éditeur français Tokebi : deux pages sont en couleurs ! Celles-ci sont d’ailleurs très belles. Le reste est en noir et blanc, mais cela n’est pas une critique en-soi. Le manhwaga nous sert un magnifique dessin pour ce premier volume. Celui-ci est particulièrement détaillé et le character design des monstres est vraiment excellent. Il n’y a donc rien à redire à ce niveau là non plus.

90

Après lecture de ce premier tome, Banya s’annonce comme un excellent titre qui mélange parfaitement humour, action et fantasy. Le tout s’accompagne d’un dessin de qualité. Bref, tout y est pour garantir aux lecteurs une immersion totale et un bon divertissement.

Critique de publiée le 14 juillet 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dessin est de bonne qualité
  • Mettre un facteur en avant est assez original
  • C'est drôle
  • Deux pages en couleurs

Que faut-il oublier ?

  • Des méchants pas assez charismatique ? (il faut bien dire quelque chose...)

Acheter Banya en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Banya sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !