75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Rogue Leader
Rogue Leader >

Critique de la Bande Dessinée : Rogue Leader

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 26 juin 2006 à 0213

Rogue Squadron arrive enfin !

Fan de l’univers Star wars ? Bonne nouvelle Delcourt édite la série Rogue Squadron. La plus part des intrigues se situant aujourd’hui dans la prélogie et sur les Jedi. Voir la série Rogue c’est un peu un moyen de ne pas oublier que tout ne tourne pas autour de la Force, mais aussi de grands pilotes rebelles. Rogue Squadron c’est vraiment l’idée d’univers étendu, ou nous avons la chance de suivre le personnage de Wedge – personnage secondaire dans le film – et sa troupe de kamikazes.
Comme vous l’avez compris, j’en ai un peu marre des Jedi et je suis content de retrouver l’ambiance trilogie, ou nous retrouvons-en plus des Jedi : des pilotes, des contrebandiers, des chasseurs de primes. Tous plus redoutables les uns que les autres. Rogue Squadron a cet avantage de nous permettre de suivre autre chose que la force. Bien que pas totalement éloigné puisque dans cet épisode nous retrouvons la personne de Luke Skywalker.


Au programme trois histoires : une assez longue : La bataille de Corellia (X-wing Rogue Leader #1-3) et deux plus courtes : le veinard et un jour dans la vie de … (Star Wars tales #12 et #23). La série la plus longue et réellement issue de la série US Rogue est signée par le scénariste Haden Blackman. L’histoire est vraiment prenante, pas essentiel à l’univers Star Wars mais en récupère parfaitement tout le charme. 100% efficace et surtout 100% du vrai Star Wars, comme j’aimerais en voir plus souvent. De plus, le dessin de Tomàs Giorello et les couleurs de Michal Atiyeh faute d’être personnelles, sont très efficaces et corrects. Petite note tout de même : le personnage de Wedge ressemble dans cette aventure un peu trop à Han Solo côté visuel. Dans tous les cas, suivre Wedge, Luke et Tycho Celchu sur Corellia a été un véritable plaisir.
Les deux autres histoires sont largement plus courtes et comme mentionnée plus haute issue de la série « Tales ». La première des histoires est cependant très intéressante, puisqu’elle nous permet d’en savoir plus sur le personnage de Wedge Antilles et sur, comment il est arrivé dans la rébellion. L’histoire est très bien écrite par Rob Williams et bien illustrée par le dessin de Michael Lacombe (l’encrage et de Serge Lapointe et Andrew Pepoy). Seule la couleur de Wil Glass me semble un peu légère. La dernière courte histoire est de Brett Matthews. Si elle se laisse lire, elle se révèle aussi courte que dispensable. D’autant que je n’ais pas trop aimé le dessin de Adrian Sibar. Cependant, il est celui qui a le plus de personnalité dans son dessin par rapport à l’album.

La conclusion de

Rogue leader est un ouvrage totalement plaisant et qui comblera les fans de Star Wars. Même les non-initiés pourraient y prendre du plaisir et du coup s’intéresser plus à l’univers de George Lucas. En tout cas, cela fait du bien de ne pas voir les Jedi en vedette ! Et ainsi un bon moyen de voir que Star Wars ne s’arrête pas à eux.

Acheter Rogue Leader en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rogue Leader sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars