75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Frontière
Frontière >

Critique de la Bande Dessinée : Frontière

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 26 juin 2006 à 0202

Nigel s’essouffle un peu …

Nigel Byrn à la fin du troisième tome avait reçu une balle d’un tireur d’élite. C’est logiquement que nous trouvent dans ce quatrième tome Nigel dans le coma et surveillé par la police. Mais la visite de Kristie va vite lui redonner une raison de survivre…
Si j’avais bien abordé les précédents albums, ce quatrième tome toujours signé par Corbeyran ne sert pas à grand-chose, hormis prolonger l’intrigue. Le plus part des éléments qui se déroulent ne semble pas fondamentaux à l’intrigue principale et apparaissent là que pour justifier une intrique à rallonge. Les retournements de situations sont même assez énormes, ne se justifiant que par la volonté de ne pas vouloir clôturer la série. Résultat : une perte de rythme par rapport aux précédents et un ennui qui dessert la série. Comme si Éric Corbeyran ne savait plus vraiment où aller et avait décidé de faire de cet album une attente le temps de trouver une solution. Du moins, c’est ainsi que je l’ai perçu en tant que lecteur. Alors que je m’attendais à un peu plus de réponses voilà que j’ai eu l’impression de tourner un peu en rond et de voir quelque facilité scénaristique pour relancer et perdurer la série.


Espé lui-même, semble moins inspiré. Si son dessin était limite du croquis dans les précédents, cela s’amplifie et parfois va même à choquer lors de certaines cases. L’ensemble demeure lisible, souvent bien proportionné, mais j’ai eu l’impression que le dessinateur était loin de ses possibilités et il ne se donnait vraiment pas à fond. L’ensemble demeure comme sur les précédents très cinématographique et réaliste, ce qui lui apporte toujours un certain style.

La conclusion de

Alors que les précédents arrivaient à mettre une ambiance et intriguer, ce quatrième territoire semble plus monotone. Un album là essentiellement pour prolonger une série qui vaut plus. J’avoue avoir été déçu par rapport à ce que j’attendais.

Acheter Frontière en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Frontière sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Territoire

En savoir plus sur l'oeuvre Le Territoire