75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Contact !
Contact ! >

Critique de la Bande Dessinée : Contact !

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 10 juin 2006 à 0834

Un premier contact intéressant.

Delcourt continue sa politique de traduction de comics souvent surprenant et pas forcément connu du grand public. Cette fois il s’agit de Shockrockets. Shockrockets est en fait déjà paru chez les éditions Semic en 2001. La série aux États-Unis date de 2000 et elle n’a bénéficié que de 6 comics chez Image comics/gorilla. Cette histoire est donc entière et reprend toute la publication US.
Après une guerre dévastatrice contre des extra-terrestres, la Terre prend petit à petit le dessus sur le drame. Il faut dire que la plus part des humains se croient en sécurités avec les Scokrockets pour les protéger. Les Scokrockets forment l’élite de la défense, il paraît qu’ils sont les meilleurs des meilleures. Pourtant, un jeune homme, Alejandro Cruz, qui ne possède aucun entraînement va bientôt se révéler aussi bon que ces fameux pilotes. Les vaisseaux qu’ils pilotent pourraient être plus que de simple navette ?


Le scénariste Kurt Busiek n’est pas un novice, il a déjà travaillé par exemple sur Astro City, Conan ou Superman -Identité secrète. À l'heure présente, il nous conte une histoire d’aviation façon Top Gun, mais en largement moins stéréotypé et caricatural. De plus, ce ne sont pas que de simples appareils qui sont pilotés, mais des avions améliorés par une technologie extra-terrestre. Au départ, je ne m’attendais pas à grand-chose. Je ressentais la peur de lire un Top Gun version SF ultra patriotique. Erreur. La surprise de cette lecture fut énorme. La force du scénario est que du début jusqu’à la fin, nous sommes étonnés par les capacités des appareils, et le lecteur à l’égale du héros va s’interroger. L’histoire en plus est loin d’être creuse : les scènes d’actions sont bien présente, mais les personnages aussi. Kurt Busiek traite même son histoire souvent par la pensée des personnages ce qui donne un côté plus intimiste, comme si nous étions dans la tête de chaque personnage et que nous voyons mieux la perception des événements.
Le Dessin de Stuart Immonen est tout simplement superbe. Limite le dessinateur qui n’a pas toujours livré des perles, devait se sentir enthousiasme sur ce projet. Le dessinateur par exemple ne m’avait pas fait triper sur son travail sur Ultimate Fantastic Four. Mais là, je le ressens passionné par son sujet, et il nous livre certainement une de ses meilleures prestations de dessinateur. Le dessin est vivant, il nous glisse parfaitement dans une atmosphère et à aucun moment je n’ai eu envie de quitter ce que je lisais. L’encrage de Wade Von Grabadger et la couleur de Jerony Cox contribuent certainement à la lisibilité de l’ensemble et rendent certainement hommage au dessinateur captant parfaitement ce qui rendrait aux mieux ses crayonnais.

La conclusion de

Pas de super héros, pas de super pouvoir, pas de femmes à grosses poitrines, encore un comics qui contredira ceux qui disent que la production américaine ne fait que ça. Shockrockets c’est du très bon en plus, une valeur sur de la production US. À lire impérativement pour tous ceux qui aiment la science-fiction et le comics. En plus, l’histoire est intégrale et ne demandera pas à financer une histoire sans fin.

Acheter Contact ! en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Contact ! sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+