75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Angel Shop
Angel Shop >

Critique du Manga : Angel Shop

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 30 mai 2006 à 0842

Du CLAMP à la coréenne

Dans le fond, Angel Shop est très proche d’une œuvre du célèbre quatuor mangaka CLAMP intitulée Chobits. Dans les deux histoires, nous nous retrouvons dans un univers où les robots ont une apparence très proche de celle des humains et sont là pour leur tenir compagnie ou les aider dans leurs tâches quotidiennes. Autant le dire tout de suite Hwang Sook Ji n’a pas le talent du studio CLAMP. Cependant, cela ne signifie pas pour autant que Angel Shop ne mérite aucun intérêt et que la manhwaga n’a aucun avenir dans son domaine. Non, bien au contraire. Au vu de ses dessins, Hwang Sook Ji maîtrise le neuvième art malgré quelques légers défauts apparents. Son trait est assez fin et le character design adopte un style situé entre le réalisme et le manga. Le dessin ne comporte aucune ambiguïté en ce qui concerne sa lisibilité et les expressions sur les visages sont suffisamment explicites. Cependant, on peut reprocher à la dessinatrice un abus de gros plan. En effet, il est très rare que l’on puisse voir les personnages en entier. De ce fait, exit la possibilité de plans originaux. Aucun risque n’est donc pris au niveau du dessin et c’est bien dommage.
Comme je l’ai signalé plus haut, l’histoire ressemble énormément à celle de Chobits. Heureusement, la ressemblance s’estompe au fur et à mesure que le lecteur tourne les pages. Il n’en demeure pas moins que la recette est la même que celle de Chobits avec une place importante laisser à l’humour. En revanche l’histoire d’amour est beaucoup plus prononcée dans Angel Shop. Malgré ce problème d’originalité, il subsiste des éléments intéressants dans ce titre. Tel est le cas avec le personnage de Yuri, la fille du propriétaire du magasin Angel Shop, qui a une attitude plus proche d’un robot que d’une humaine. Elle apparaît comme une jeune fille froide, dépourvue d’expression sur son visage (c’est volontaire) mais semble tout de même éprouver des sentiments. C’est là que ça devient amusant. Elle exprime ses sentiments avec une certaine froideur, ce qui fait qu’on en vient à douter de ce qu’elle ressent vraiment. On en vient même à se demander si elle ne serait pas un robot au vu de ses agissements. Il est également sympathique de voir que l’histoire n’est pas linéaire et que des surprises arrivent souvent. Il est donc impossible de deviner la fin.

La conclusion de

Jouant dans la même catégorie que Chobits, Angel Shop s’avère nettement moins bon. Cependant, ce dernier dispose tout de même de quelques qualités qui garantissent une lecture agréable et amusante. A noter que ce titre s’adresse d’avantage à un public féminin, comme l’intégralité du catalogue de Saphira. Il est donc fort probable que le sexe féminin apprécie à sa juste valeur Angel Shop. Pour ma part, je me contenterai de dire qu’il y a mieux.

Que faut-il en retenir ?

  • C'est drôle
  • Il est impossible de deviner la fin des histoires
  • Un dessin agréable mais...

Que faut-il oublier ?

  • ...pas de prise de risque de la part de la dessinatrice
  • Un manque d'originalité au niveau de l'histoire

Acheter Angel Shop en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Angel Shop sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+