75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'invasion divine >

Critique du Roman : L'invasion divine

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 29 mai 2006 à 10:29

Emmanuel

"Le moment vint de mettre Manny à l'école. le gouvernement avait une école spéciale. La loi stipulait que Manny ne pouvait fréquenter une école ordinaire en raison de son état; Elias Tate ne pouvait rien y changer. Il ne pouvait transgresser la décision gouvernementale parce qu'on était sur Terre et que la zone du aml s'étendait sur toute chose..."
Herb Asher vit dans un des dômes relais des colonies et son plaisir le plus grand est d'écouter les chansons de la mondialement connue Linda Fox. C'est alors que d'un autre dôme vient Rybys Romney, qui semble mal en point. Est elle malade ? C'est dans son sommeil que Herb aura la révélation par Dieu qu'il devra emmener sur Terre Rybys et l'enfant qu'elle porte pour chasser l'Adversaire de la planète...
Après nous avoir décrit dans SIVA -et dans radio libre Albemuth- les événements qui lui étaient arrivés à titre personnel, Philip Dick persiste et signe. L'invasion divine est un roman un peu moins autobiographique, puisqu'il ne décrit plus sa vie et ses sensations lorsque la révélation mystique lui était apparue, mais il cherche cette fois à nous plonger dans la réflexion de l'arrivée de SIVA sur Terre. SIVA, Yah, Yahweh n'est maintenant plus à des centaines d'années lumière. Il est là. Et il est revenu pour chasser le Malin, le Belial. Et c'est sous la forme d'un petit enfant Emmanuel (Dieu est parmi nous) qu'il va devoir se souvenir de qui il est, sous forme de jeux pour lui faire recouvrer la mémoire et le combattre.
Outre le fait que c'est un roman beaucoup plus clair voire classique, il est aussi parsemé de citations des Saintes Ecritures, où Philip Dick va nous faire passer de l'obscurité à la lumière, du rêve à la réalité. Malgré son contenu mystique et religieux, on reconnait malgré tout la construction habituelle des romans de P. K. Dick, son jeu avec les temps passé, présent et futur, ainsi qu'avec la superposition de plusieurs réalités, où le personnage se perd, entraînant le lecteur avec lui. Mais cette fois, P. K. Dick insiste sur le fait de la dualité illusion/réalité mis en parallèle avec le Bien et le Mal. C'est une réflexion presque théologique intéressante. Mais on sort un peu frustré de cette lecture décidément trop courte cette fois-ci.

80

Moins nébuleux que le premier volet de la trilogie divine SIVA, moins hallucinant également, L'invasion divine n'en reste pas moins intéressant par sa réflexion sur le combat entre le Bien et le Mal, toujours en relation avec SIVA sur Terre.

Critique de publiée le 29 mai 2006.

Acheter L'invasion divine en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'invasion divine sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !