75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Semailles humaines
Semailles humaines >

Critique du Roman : Semailles humaines

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 29 mai 2006 à 0936

L'homme adaptable

"L'astronef reprit son bourdonnement sans que Sweeney remarquât le changement. Quand la voix du capitaine Meiklejon tomba à nouveau du haut-parleur, il était toujours aataché sur sa couchette dans un curieux état d'apathie qu'il n'avait jamais ressenti jusqu'alors et qu'il aurait été bien incapable de définir, même pour lui-même..."
Sweeney est un Homme Adapté: il peut survivre dans des environnements très hostiles à la vie humaine. Mais c'est aussi un danger pour le reste de l'humanité, l'Autorité parce qu'il confère une idée de monstruosité surnaturelle. Or, le monstre a la mission d'infiltrer la base ganyméenne des Adaptés où se trouve le scientifique capable de transformer les hommes en de telles abominations...
Ce roman date déjà de 1957 et pourtant il semble faire partie du paysage actuel de la science fiction. En effet, il y est déjà fait mention de terraformation, que K. S Robinson a décrit en détails dans sa magistrale trilogie de Mars, mais que Blish écarte au profit d'une transformation qu'il connait plus -il a été biologiste- : l'évolution biologique de l'homme dans son environnement. A l'instar d'autres auteurs tels que John Varley dans le canal ophite, Blish écrit une histoire où l'homme s'adapte à son environnement plutôt que le contraire. C'est d'ailleurs un thème récurrent de ces dernières décennies, dont il semble avoir être l'un des éléments précurseurs. Si l'on y réfléchit bien, l'idée est d'ailleurs extraordinaire. Mais c'est sans compter avec cette grande opposition de l'opinion publique contre ce genres de manipulations génétiques (il ne s'agit ni plus ni moins que de cela) sur l'homme. Il est d'ailleurs difficile de modifier le génome de certaines plantes à caractère agricole, alors ne parlons pas de celui de l'homme ! Et pourtant, ce serait une des façons les plus rapides de pouvoir coloniser l'espace. Si cette manipulation est bien entendue totalement maîtrisée. Passons. A travers cette opposition entre Adaptés et non Adaptés, Blish nous écrit aussi un message d'espoir et de tolérance malgré nos différences. Est-ce simpliste, trivial et plus ou moins passé dans les moeurs ? Aujourd'hui, oui, mais rappelons tout de même que ce roman a 60 ans.
Quant à la structure-même du roman, on pourrait le scinder en deux parties où, comme dans un cas de conscience, il y a l'avant et l'après événement. La deuxième partie étant elle-même décomposable en trois histoires, dont l'une d'elle n'est pas sans rappeler le formidable oeuf du dragon de Robert Forward où la notion d'adaptabilité prend tout son sens.
Un beau roman où le style épuré de l'auteur va au coeur des choses.

La conclusion de

Ecrit en 1957, semailles humaines, l'un des romans les plus connus de James Blish, prône la tolérance, à travers ces histoires évolutionnistes. Très sympathique à lire.

Acheter Semailles humaines en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Semailles humaines sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+