75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Recueil de nouvelles : Les Maléfices du Temps
Les Maléfices du Temps >

Critique du Recueil de nouvelles : Les Maléfices du Temps

Avis critique rédigé par Lucie M. le lundi 24 avril 2006 à 1921

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

"Au hasard d'une promenade, Dominique se voit remettre une invitation pour visiter un nouveau magasin d'antiquités. Dans la boutique déserte, elle ne peut résister à l'envie de consulter un livre poussiéreux qui traîne sur une étagère. Le gérant du magasin, un vieil homme étrange, apparaît et lui reproche de ne pas avoir tenu compte de l'avertissement figurant sur la couverture : « Lecture dangereuse pour les profanes »… Lorsqu’elle revient chez elle, Dominique se retrouve projetée au centre d'un terrible cauchemar, auquel son mari et un ami d’enfance se retrouveront mêlés. Parviendront-ils à échapper aux maléfices du temps ?"
L’exercice de la nouvelle est une chose difficile et délicate. Certains auteurs s’en débrouillent quelque peu tandis que d’autres excellent dans cet art. Michel Rozenberg fait partie de la seconde catégorie ; celle d’exceller dans l’art de la conception d’une nouvelle. Son recueil les maléfices du temps en compte cinq et comme l'indique si bien le titre elles traitent toutes du temps.
Une thématique, d’ailleurs, qui sait nous faire oublier le notre puisque quand nous commençons notre lecture de Les Maléfices du temps nous négligeons l’heure qui tourne et nous sommes submergés par la qualité du style littéraire de Michel Rozenberg. Un style qui pourrait paraître à certains un brin démodée, puisque l'auteur utilise des expressions peu usitées à notre époque. Bien sûr, ce n’est pas continuel, mais c'est effectué avec parcimonie ce qui donne à l’ensemble une élégance littéraire harmonieuse.
Souvent l’auteur use du temps comme d’un événement terrifiant qui vient perturber le quotidien des différents personnages, apparaissant dans les cinq nouvelles, en les conduisant tous vers une folie douce mais incontestable ! Point d’accalmie envers ceux-ci, ils connaissent tous une fin effrayante et inéluctable. Également, point d’accalmie envers le lecteur qui se retrouve immergé dans un dédale de situations fortement angoissantes.
Ces situations sont même relativement indéfinissables puisque Michel Rozenberg arrive à diffuser au lecteur un sentiment de perte de la réalité grâce à la construction dissemblable de ses nouvelles. Certaines auront un univers très approfondies tandis que d’autres nous paraîtront tellement abordées de manière rapide que leur chute nous laissera sans voix. Une façon habile de déstabiliser le lecteur et qui fonctionne agréablement bien.

La conclusion de

Cinq nouvelles traitant d’une thématique fort difficile à gérer puisque personne n’est encore arrivé à maîtriser le temps. Michel Rozenberg s’y risque avec son recueil Les Maléfices du Temps. Il s’y risque, mais ne s’y perd pas puisqu’il réussit à envoûter le lecteur grâce à la conception de ses cinq nouvelles. Une conception changeante qui procure au fil de notre lecture un sentiment de perte de notre réalité. Comme les différents personnages qui apparaissent dans les diverses nouvelles, nous sommes envahis par un malaise intemporel grâce à l’imagination de l’auteur et de son adresse littéraire.

Acheter Les Maléfices du Temps en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Maléfices du Temps sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+