75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'île aux demons >

Critique de la Bande Dessinée : L'île aux demons

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 15 avril 2006 à 16:09

Soledad continue sa quête...

Soledad, la belle pirate andalouse, continue ses pérégrinations en mer et frôle la mort à cause d’une mutinerie intentée par Rabik l’un des ses navigateurs. Sauvée par les aveux de son prisonnier aveugle qui raconte l’existence d’une île merveilleuse où pousse sur les arbres des diamants Soledad regagne la sympathie de son équipage et ils font route vers cette contrée mystérieuse.


Au départ, ce qui faisait la singularité de cette série c’était qu’elle était orchestré par trois femmes une dessinatrice, une scénariste et une coloriste perdue dans un monde de bande dessiné où la masculinité des auteurs est bien connu. Par contre pour ce tome 3, la coloriste Delphine Lacroix quitte Lune d’Ombre et c’est Daniel Perez qui prend les pinceaux.
Donc nous sommes au 12 siècle, une pirate andalouse du nom de Soledad a des pouvoirs de sorcellerie plus que puissants. Elle sait gouverner les ombres ! Celle-ci navigue sur les eaux mauresque parmi un monde d’homme ce qui lui a valu par le passé bien des déboires. Dans ce tome 3 de Lune d’Ombre, nous assisterons toujours aux flashs back informatifs sur le passé de certains des personnages ce qui agrémente le récit de manière agréable puisque depuis le début Lune d’Ombre manque indubitablement d’action. Ce qui peut paraître repoussant puisque cette série de bande dessiné est ancré dans univers où l’action est désirée par le lecteur. Pirate, sorcellerie, vengeance etc. En revanche, grâce à une élaboration précise des personnages par la scénariste Sylviane Corgiat le tout passe comme une lettre à la poste. Mais n’oublions pas le coup de crayon de Christelle Pécout qui même s’il n’est pas extraordinaire il reflète un côté très technique qui donne une qualité à cette série d’album non négligeable. Même si elle n’aborde pas son dessin de manière surprenante, cette dessinatrice sait étoffer l’univers de Lune d’Ombre de belle manière avec des bons décors et une morphologie des personnages très réaliste. La colorisation de Daniel Perez étoffe le tout de bonne facture et sait nous ravir les yeux.

65

Une série de bande dessinée orchestrée par des femmes ! Enfin presque puisque sur ce présent tome la coloriste quitte le projet et cède sa place à Daniel Perez. Nous suivons les aventures de la belle pirate andalouse Soledad qui possède des pouvoirs magiques bien plus qu’extraordinaire. Assoiffée de vengeance, nous apprendrons enfin dans l’île aux démons comment se passa celle-ci et nous serons amenés vers d’autres aventures encore plus mystérieuse grâce aux révélations de l’aveugle ! Sylviane Corgiat et Chrsitelle Pécout restent dans la même veine que les précédents albums et nous livrent un tome 3 très bien construit où se croise moments présents et flashs back.

Critique de publiée le 15 avril 2006.

Acheter L'île aux demons en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'île aux demons sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !