75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Zed >

Critique de la Bande Dessinée : Zed

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 15 avril 2006 à 15:08

Zed...

Zed est un tout jeune gallossien à l’imagination débordante. Il vit sur la planète Gallos et il a su inventer une machine exceptionnelle pour endiguer quelque peu la crise de l’énergie. Celle-ci se nomme l’énergisseur et elle permet de transformer n’importe quel objet en une batterie ultra puissante. C’est donc tout à fait normalement qu’il va présenter son invention lors de la cérémonie des Nob-L, un événement énorme qui se déroule sur Xandria la plus grande planète de la galaxie. Mais malheureusement pour le petit Zed sa démonstration tourne au cauchemar et Xandria avec ses milliards d’habitants disparaissent à cause d’une explosion gigantesque.
Pauvre Zed, il n’est pas au bout de ses peines. Seul survivant à la catastrophe il se réfugie bien vite sur sa planète Gallos pour avertir de ce fâcheux événement l’empereur. Pendant ce temps sur la planète Métalia, le général Maxuss – actionnaire majoritaire d’askar la plus grosse compagnie pétrolière - entraîne ses troupes pour punir Zed de ce crime et par la même occasion détruire Gallos. Mais les apparences sont bien trompeuses, car Zed apprendra par des sources étranges ce qu’il en est vraiment de l’extraordinaire destruction de Xandria.


Les premiers instants de ce premier opus, des aventures spatiales de Zed peuvent paraître naïfs ou destiner aux enfants, mais je peux vous rassurer dès que l’energisseur de Zed explose sous les yeux ahuris de ce dernier et de la foule les moments trash sont de mises ce qui enclenche un regard très différent sur le coup de crayon enfantin de Michel Gagné. Avec une multitude de personnages à la morphologie très imaginative, venant se greffer au scénario de manière prompt, les aventures de Zed méritent le coup d’œil. Comment ne pas rire quand le groupe de métal Krah, le plus bruyant de l’univers, entame un show endiablé pendant la cérémonie des Nob-L et devant des milliards de spectateurs. Le chanteur débute alors son chant qui est reporté de manière très marrante dans les bulles narratives : AAAARRRRRRRRRRRRGHHHHHHH ! ^^ Moment inoubliable et drôle ! Il y en aura d’autres, bien sûr, agrémentés par différents personnages tels que l’abominable général Maxxus et ses bouchers. Ensuite, une certaine sensibilité apportera beaucoup au récit puisque Zed est un personnage tellement mignon et adorable qu’il nous est impossible de ne pas s’y attacher.

60

Personnellement, les dessins m’ont fait penser aux excellents Shadocks. Bien sûr le ton employé par Michel Gagné n’est pas le même, mais certaines ressemblances sont frappantes surtout en ce qui concerne les inventions scientifiques présentées aux Nob-L. Sous couvert d’un coup de crayon naïf, Michel Gagné arrive à nous entraîner dans une petite aventure très marrante sous couvert d’une certaine critique envers notre société. Une critique qui dénonce les multinationales détenant le marché pétrolier qui empêchent certaines inventions de voir le jour pouvant réduire la pollution de notre environnement.

Critique de publiée le 15 avril 2006.

Acheter Zed en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Zed sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !