75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Les clés de Saint Pierre
Les clés de Saint Pierre >

Critique de la Bande Dessinée : Les clés de Saint Pierre

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 10 avril 2006 à 1341

Des clés qui ont du mal à s’ouvrir !

En parallèle au tome 3 de la série sort aussi le tome 4. Dans la logique de ce que j’avais évoqué ultérieurement (voir chronique du T3). Jean Pierre Pécau continue de conter ses histoires secrètes à travers le temps. L’histoire reprend à Rome en 1527 ou un seigneur du nom de Matteo juste avant une relation physique, avant même de se lancer dans l’exercice, se voit atteint d’une forme de peste soudaine. Si le troisième tome souffrait d’un manque d’intérêt à l'égard des personnages, surtout en première partie. Le tome 4 se révèle encore moins accrocheur. Pleins de personnages, un concept historique riche, beaucoup d’événements, trop pour un seul album. A trop en mettre, j’ai très vite décroché, les personnages me semblés inintéressants même si tous me semblé historiquement palpitant. La force de l’histoire étant toujours de réinterpréter les grands moments du passé et des légendes qui tournent autour. Mais à trop en mettre en seulement 48 pages j’avais l’impression de lire un résumé, une bande-annonce d’un scénario complexe qui du coup ne m’a jamais impliqué. Tout est là pour que l’album soit palpitant et pourtant à aucun moment faute de ne pas rentrer dans les psychologies je n’ai pu rentrer dans les destinées qui font bouger le monde.


La première chose qui impressionne est quand on arrive sur les superbes couvertures de Manchu et Olivier Vatime. Le dessin de Filipovic une fois les pages ouvertes ne dément pas la qualité. Le dessin dégage dans le style réaliste assez de force pour être plaisant, la mise en couleur de Carole Beau s’accordant au trait du dessinateur. Seule petite déception : des plans de découpes pas toujours choisis à mon goût pour aller au mieux de l’action proposée.

La conclusion de

Histoire secrète continue à être ambitieux, trop ambitieux. Raconter une période de l’histoire, qui plus est qui devient de plus en plus intense ce fait de plus en plus au détriment des personnalités qui traversent les époques. Le résultat s’impose comme un gros résumé bien dessiné, mais confus ou les protagonistes de l’aventure nous importent peu. Je suis le premier à regretter de ne pas pénétrer dans ce monde de lutte entre Archontes. Mais cet album m’a laissé distant.

Acheter Les clés de Saint Pierre en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les clés de Saint Pierre sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'histoire secrète

En savoir plus sur l'oeuvre L'histoire secrète