75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le Don
Le Don >

Critique de la Bande Dessinée : Le Don

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 30 mars 2006 à 1230

Paul Marcel a le don !

Tout commence sur une île et une cérémonie étrange… de quatre nouveaux nés seuls un possède le don. Le lendemain, la mère de celui qui possède le don est retrouvée assassinée… Attention potentiel énorme. À surveiller !
Premier regard…J’ouvre la bande dessinée. Réaction : "Ouah, c’est beau", bon jamais se fier à la première impression, souvent les couleurs bien choisies peuvent perturber l’œil et rendre un dessin moyen attirant. Je regarde donc de plus près. Rien n’à dire visuellement c’est riche, détailler et une ambiance de vieux films Hammer s’en dégage. Scotché sur place, forcément, je commence à admirer chacune des cases. De là arrive ma première remarque : les scènes de mouvement peuvent sembler un peu statiques. Mais bon c’est tellement beau, le découpage tellement bien pensé et l’ambiance tellement bien menée.


L’ensemble a été dessiné au crayon avec retouche des contrastes sur Photoshop où les gris et blanc ont été rehaussés. Les couleurs étant sur des nuances de gris ont dû être certainement assez dures à travailler, pourtant là encore l’ensemble est à 90% superbe. Seules quelques pages, peut-être un poil trop jauni, m’ont fait titiller, mais l’ensemble est vraiment stupéfiant, comme sur la planche 30 (Page 33), où on assiste à un coucher de soleil reposant et de toute beauté par son ambiance rougeâtre.

Côté histoire… bien, cela est prometteur. Elle s’installe petit à petit dans une atmosphère qui me rappelle les films Hammer. La lecture est assez facile et l’aventure avance telle une enquête menée pas à pas. Mais, arrivé à la fin il y a une sorte de frustration, genre : "C’est tout ?". Ceci est à la fois positif, car l’envie est de connaître au plus vite la suite, mais est aussi énervant, car la limite de 48 pages se ressent vraiment. Dans tous les cas, Corbeyran est vraiment inspiré et fait mouche. Il m’a complètement emballé, non pas que l’histoire et révolutionnaire, mais elle m’a attrapé pour ne me lâcher cas la dernière page.

La conclusion de

Parfois, cela manque de mouvement, mais Paul Marcel signe très fort pour un premier album et mérite tous les encouragements. Le dessinateur possède du style et en plus c’est très beau. Côté scénario le suspense est présent ; reste à savoir où les futurs tomes vont nous entraîner !

Que faut-il en retenir ?

  • Le Graphisme
  • L'ambiance
  • La couleur

Que faut-il oublier ?

  • manque de mouvements

Acheter Le Don en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Don sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+