75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'Espérance
L'Espérance >

Critique de la Bande Dessinée : L'Espérance

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 11 mars 2006 à 1050

L’espérance s’apprête à conclure !

La série Pandora Box se termine. Ce dernier tome à pour titre « L’espérance ». Après les sept péchés capitaux, Alcante désire-t-il laisser une note d’espoir ? Ici l’album refait référence à la première histoire sur le clonage, mais tout en arborant une intrigue plus ou moins indépendante.
Adam Stream a grandi, il est le premier clone humain, mais il ne le sait pas encore. En quête de son idée et en proie au doute il décide de retrouver son père pour savoir ce que celui-ci peut bien lui cacher – abandonnant ainsi sa femme enceinte. Mais c’est par un journaliste qui s’apprête à tout révéler que le jeune homme saura la vérité. ..
Alcante conclurait-il sur une note positive vis-à-vis du clonage ? Un clone au final peut-il devenir plus qu’un clone et prendre une propre identité ? De même ici il m’est un point d’honneur à dire que malgré toute prévision l‘homme reste maître de son destin.
Mon regret est de voir que l’on ne retrouve pas une jonction de tous les albums, ainsi au final ce tome 8 est plus une conclusion au premier qu’aux six autres. Certes la voyante a enfin un plus grand rôle et sa présence se retrouve plus que jamais renforcée dans la destinée du héros de cette histoire. Mais bon, il reste un petit goût de « dommage ». Dommage car j’attendais une fin qui face encore plus jonction, dommage parce que au final ce huitième album est peut-être le plus banal de la série, on se retrouve devant une simple catastrophe naturel alors que l’envie et la colère -les 2 précédents - à mes yeux avaient fait beaucoup mieux.


Après l’histoire en elle-même demeure assez carré et bien menée. En tous cas assez pour que la lecture se face d’une traite et que ce soit finalement une fois arrivé a la fin que les petites regrets pointent leur nez.
Le dessin pour conclure la série sera de Didier Pagot. D’une certaine manière c’est logique puisqu’il avait ouvert les festivités. Personnellement son dessin bien que largement correcte et celui qui me touche le moins dans cette la série. Il y a bien sûr de très belles pages comme la planche 7 (page 9). Là se découvre une passage avec la voyante servie par une très belle ambiance. De plus parfois le dessinateur casse les cases carrées pour nous offrir des mises en pages plus recherchées. Mais au final les visages et expressions de ses personnages me touche moins que sur l’album « La colère ». Parfois je trouve aussi qu’il désire aller trop dans le détail et surcharge les cases. Alors oui graphiquement c’est propre, varié et bien mis en page mais à l’égale de son histoire, ça beau être carré il y a un petit goût de déception.

La conclusion de

Alcante m’avait assez captivé sur les deux avant derniers tomes pour que j’attende beaucoup du dernier. De là née une déception. Surtout que le dessin bien qu’efficace et carré n’est pas le meilleur de la série et touche moins que d’autres. Alors une conclusion acceptable : oui ! Mais un arrière goût de déception tout de même.

Acheter L'Espérance en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Espérance sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Pandora Box

En savoir plus sur l'oeuvre Pandora Box