75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Sheitan >

Critique du Film : Sheitan

Avis critique rédigé par Lucie M. le dimanche 12 février 2006 à 17:28

Un film de baltring ?!

Par un soir de veille de Noël, trois jeunes garçons, venus courir la gueuse dans une sombre auberge, sont en phase de vivre une aventure et une rencontre hors du commun. Ces trois jeunes gens, après une altercation causée par l’un d’entre eux, vont se rendre dans la maison de campagne d’une jeune demoiselle, forte aimable de sa personne, rencontrée sur les lieux et accompagnée de l’une de ses amies…Eh là, c’est le drame !!!
Oui le drame mais ne comptez pas sur moi pour vous dire ce qu’il va réellement leur arriver. D’ailleurs, vous devriez aller jeter un œil à ce petit film bien sympathique. Oui !! Sympathique parce qu’on se marre bien. Très décalé, au premier abord on ne sait pas trop comment l’aborder cela à cause d 'une bande annonce qui nous laisse présager un film à l'intrigue fantastique où la peur est de mise. Néanmoins en le visionnant, on tombe sous le charme de l’interprétation, fort naturelle, de certains acteurs et de leurs répliques. Petite référence à la scène où les citadins arrivent à la campagne et où ils sont stoppés par un troupeau de chèvres. Ce qui s'en suit avec le bouc est très marrant et réalise un petit clin d'oeil au Kourtrajmé ;p !!!
Pourtant, on nous avait annoncé le Sheitan comme étant un film choc avec un Vincent Cassel prenant des risques. Exact pour les risques car Cassel réalise une interprétation de plouc bouseux à la limite du ridicule. On n’arrive pas à s’enlever de la tête qu’il s’agit de Vincent Cassel et qu’il ne parle pas du tout comme ça. On mettra cette petite erreur sur le coup d’une hésitation d’interprétation. D’ailleurs, Cassel l’a dit lui-même dans plusieurs interviews. Il a rencontré beaucoup de mal pour trouver le ton idéal et rendre son interprétation crédible. Cependant revenons au contenu choc du Sheitan. Personnellement rien ne m’a choqué dans les différentes scènes du film qui m'ont plutôt fait bien rire. Mais d’un rire jubilatoire et non moqueur. En revanche, je n’en dirai pas plus pour vous laissez découvrir par vous-même ces scènes choquantes.
En y réfléchissant bien, il n’y a pas réellement de scènes choquantes mais plutôt une ambiance, une atmosphère très malsaine qui ne va pas du tout plaire aux gens qui vivent à la campagne. Là je me marre encore en visualisant la tête de consanguin des habitants du village où atterrissent les pauvres citadins. Oui car dans le Sheitan, tous les habitants du village sont des débiles profonds. Un peu comme dans Massacre à la tronçonneuse ou dans Délivrance. Je dois dire qu’il y a une scène qui transpire le malaise ainsi que le stresse. Il s’agit de la scène où les protagonistes de l’histoire, accompagnés des habitants de ce village « maudit », vont se baigner dans la source chaude. Ouf ! On peut palper la tension qui réside dans cette scène. J’ai beaucoup apprécié. Enfin apprécié façon de parler car quand Julie-Marie Parmentier se met à rire comme une dingue, j’ai eu très peur :/ !!!
Ensuite, on pourrait faire l’analogie avec la naissance du petit jésus mais version gore. Je dis cela car un enfant va naître dans le Sheitan mais pas n’importe lequel. D’ailleurs, le père se nomme Joseph et la mère – cachée pendant presque tout le film – se nomme bien sûr Marie et comme nous le savons l’action se passe pendant les fêtes de Noël. Ah oui ! N’oublions pas l’aguichante Eve, la tentatrice, – Roxanne Mesquida - qui attire tous ces petits citadins dans sa maison de campagne. D’ailleurs les trois jeunes damoiseaux ne pourraient-ils pas être associés au Rois Mages ???
Bref, je pense réellement que nous avons à faire à un film tirant plus vers le fantastique paranoïaque que le fantastique tout court. On ne peut dire qu’il s’agisse de faits imaginaires puisque le réalisateur Kim Chapiron et toute son équipe, ne font que nous le suggérer. Donc je pencherai irrémédiablement vers la paranoïa collective que rencontre un petit village où les gens ont la fâcheuse tendance à tous copuler entre eux ; ce qui bien évidemment les rend dingues. En tout les cas, pour un premier film c’est réussi ! Le Sheitan – qui vient d’ailleurs de la langue persane et qui veut dire Satan ; plus employé communément de nos jours pour définir quelqu'un de malin – est un film atypique... allez cette définition lui va à ravir.

80

Ce que j’ai bien aimé dans Sheitan c’est que c’est un film décalé aux accents jubilatoires qui ne se prend pas la tête du tout. On retrouve une palette d’acteurs à l’interprétation naturelle qui ne dénature pas le film ; sauf peut être Cassel qui en fait des caisses. Certaines répliques m’ont fait mourir de rire car il fallait réellement se mettre dans le conteste de l’histoire. Ensuite, même si il ne traite pas réellement de fantastique il nous le laisse supposer avec finesse. C’est un premier long métrage réussit pour Kim Chapiron et son équipe de Bâtards de Barbares…Pardon je n’ai pas pu m’en empêcher ^^ !!!

Critique de publiée le 12 février 2006.

Acheter Sheitan en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sheitan sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !