75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Arcana
Arcana >

Critique du Manga : Arcana

Avis critique rédigé par Lionel B. le samedi 28 janvier 2006 à 0338

Des animaux originaux…

Le premier tome était une présentation de l’histoire. Dans le second, l’aventure commence. Inas et Yulen sont partis retrouver le dragon. Au cours de son voyage, Inas va rencontrer de nouvelles créatures. Ainsi, dès le début, elle va faire la connaissance d’une espèce de singe croisée avec un chat. Ces créatures ont pour nom les nyamas. Le design de ces nyamas est particulièrement simpliste mais original et ceux-ci paraissent vraiment mignons. Ce deuxième volume nous en apprend un peu plus sur un des personnages qui apparaissait dans le premier tome. Il s’agit de Kéret. Nous savons désormais qu’il souhaite obtenir le cristallin. Cependant, la raison et l’utilité qu’il en aurait demeure encore un mystère. Pour parvenir à ses fins, il va se joindre à Inas et Yulen. Il semble être un personnage au cœur sombre si l’on en croit la forêt qu’il traverse avec son compagnon encore inconnu. En effet, cette forêt qui reflète l’âme de celui qui la traverse parait lugubre contrairement au passage d’Inas dans cette même forêt. On retrouvera également dans ce manhwa des elfes et des demi-elfes lors de l’ariver d’Inas et de ses compagnons sur le territoire des elfes. Ceux-ci sont propres à l’image que l’on a pu voir dans les films d’héroïc fantasy avec des oreilles pointues et le visage fin. Le demi-elfe se rapproche plus de l’apparence d’un humain. Nous ferons également connaissance avec les grandes-oreilles qui sont des petits êtres avec de grandes oreilles comme son nom l’indique. Leur apparence est proche de celle de Yoda dans Star Wars. Le côté écologique du manhwa ressort toujours un peu. Cela se constate par exemple dans le fait que les arbres se transforment montrant ainsi qu’ils sont vivants et qu’ils ont une âme. Le thème de la guerre se retrouve également dans le passage dans la forêt lorsque Yulen demande à Inas qui est à l’origine du mot « territoire ». Cette référence à ce mot montre que les humains ont établis leur territoire au détriment des autres espèces et en versant du sang. Il ressort aussi de ce dialogue que la manhwaga présente l’homme comme ayant une soif démesurée d’étendre son territoire, comme un égoïste qui ne se souci pas de l’existence des autres espèces.
Le dessin reste une faiblesse. Le blanc domine sur le noir. Ainsi, les fonds sont quasi inexistants et le peu de décors est dépourvu de détail. Le style « chibi » emprunté au manga choque toujours autant au vu du sérieux de l’histoire (il faut dire aussi que je ne suis pas fan du chibi). Le défaut concernant l’aspect féminin de tous les personnages subsistent dans ce tome. Il faut même dire que j’ai mis du temps à comprendre que Kéret était un homme. Et je garde un doute sur le sexe de Yulen (homme, garçon ou les deux ?)…

La conclusion de

Ce second tome de Arcana bénéficie toujours d’une histoire intéressante avec une légère dose d’écologie et de sociologie. Les nouvelles créatures présentent dans ce tome imaginées par Lee So Young font preuve d’originalité tant au niveau de leur design que de leur nom hormis les elfes qui gardent l’image que l’on peut s’en faire. Cependant, le dessin, dans sa globalité n’est pas à la hauteur, restant vraiment trop simpliste. Il apparaît donc vraiment dommage que le scénario de Arcan soit gâché par un dessin si médiocre.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire intéressante
  • Le design original des nouvelles créatures

Que faut-il oublier ?

  • Le dessin n'est vraiment pas à la hauteur

Acheter Arcana en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Arcana sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Arcana

  • Voir la critique de Arcana : La fille qui murmurait à l’oreille des animaux
    50

    Arcana - Critique du manga par Lionel B.

    La fille qui murmurait à l’oreille des animaux : Voilà une histoire qui peut se révéler intéressante mais qui est gâchée par un dessin faisant dans l’extrême simplicité. Si vous n…

En savoir plus sur l'oeuvre Arcana