75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le grimoire d'Haleth >

Critique de la Bande Dessinée : Le grimoire d'Haleth

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 23 janvier 2006 à 04:27

C'est trop beau, on en redemande !

Sur la terre du Dyfed, un Dieu las d'être seul créa les elfes, les hommes et les nains, tout ça grâce à Atanys la pierre sacrée. Mais il créa ensuite un elfe noir, un être maléfique qui sema le chaos partout sur terre, qui engendra son fils. De nos jours, ce fils qu'on appelle le Seigneur d'Ombre semble suivre le même chemin et les peuples du Dyfed cherchent à le contrer. Bran, un grand magicien, commence alors ses recherches pour recréer Atanys.
Ceux qui ont lus ce premier tome du Seigneur d'Ombre pourront vous le confirmer, l'introduction expliquant l'histoire du Dyfed nous fait tout de suite penser au Seigneur des Anneaux. L'histoire est très proche ainsi que le style de narration et les personnages qui interviennent. C'est ainsi qu'Atanys peut être assimilée à l'anneau, Bran à Gandalf, le chef des hommes à Aragorn, etc. Que ce soit dans les différents nom ou dans les monstres - comme ce cavalier noir, chef des armées du Mal proche ds Nazgul - nous sommes clairement en terrain balisé et connu, pour peu d'avoir lu ou vu l'adaptation cinéma du SDA. Cependant, les quelques différences avec cette histoire, et notamment la trame générale, restent suffisamment présentes pour nous captiver sans qu'on ait trop l'impression de lire la même histoire au format BD. L'univers étant implicitement connu, le scénariste Istin, peut porter son attention sur les personnages et leurs aventures.
D'un point de vue graphique et esthétique, c'est du grand art. Dim D maîtrise la palette graphique comme un virtuose. Ses dessins ne sont pas seulement de qualité, ils sont faits dans un style photo réaliste. Fini les contours noirs propres à la BD traditionnelle, au revoir les aplats, bonjour les effets de lumière et de volume. Parfois on dirait presque des rendus 3D retouchés. Cela chagrinera peut-être les puristes de la BD mais pour ma part, je la trouve magnifique. Ce style renforce l'immersion dans le monde du Dyfed grâce à ces "photos" qui retranscrivent à la perfection l'ambiance sombre de l'histoire. De plus, Dim D se permet des dessins parfois énormes tout en gardant le même niveau de détail. C'est comme ça que certaines batailles ou la grande muraille vous font un effet choc. On est obligé de s'arrêter un moment de lire les textes pour contempler ces superbes vues, nous procurant un plaisir immense. Et là, on se dit qu'on est en présence d'une BD plaisir où certes on ne rigole pas à chaque page mais où on offre à nos yeux un véritable plaisir des sens. Cerise sur le gâteau, les elfes sont vraiment sexy. Pour terminer avec les images, la mise en page ne manque pas de punch. Elle est agréable et accompagne l'histoire de ses différentes configurations de cases. Elle alterne pages classiques, doubles pages et organisations spécialement étudiées pour faire rentrer les éléments dans la page. Du très bon travail.

86

Je ne peux cacher mon enthousiasme face à cette BD d'une qualité graphique rare. Son scénario commence de manière plus classique tout en se dirigeant de manière autonome vers ses propres buts. Une BD purement plaisir qui devrait facilement trouver sa place sur vos étagères.

Critique de publiée le 23 janvier 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • L'introduction en chemin balisé
  • Une qualité graphique indéniable, quasi photo réalistes
  • Les elfes

Acheter Le grimoire d'Haleth en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le grimoire d'Haleth sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !