75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'elixir du diable >

Critique de la Bande Dessinée : L'elixir du diable

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 6 janvier 2006 à 12:03

Vous prendriez de l’élixir ?

Michel Weyland est de ceux qui ont de la suite dans les idées. Aria en est à sa vingt huitième aventures. La question devient alors : comment ne pas lasser le lecteur ? Ou encore comment se renouveler ou continuer à développer ?
Ici l’auteur/dessinateur destine son héroïne à être poursuivit par des Krylfirs ; petites créatures volantes a la piqûre hautement dangereuse et aux effets dévastateurs. Aria devra donc prudemment comprendre pourquoi ces êtres - attaquant qu’en situation de menace - la poursuivent. Weyland introduit un nouveau personnage, à fort caractère, en la personne d’un nain qui prend vite idée de séduire la belle. Ce personnage apporte une certaine touche d’humour assez bienvenue ; surtout que l’histoire ou les autres personnages laissent un peu sur la fin. Hormis le nain, Weyland n’arrive pas vraiment à nous intéresser à cette aventure qui ne parait guère faire évoluer l’héroïne.


Côté dessin, l’auteur maîtrise. Il faut dire que le monsieur n’est plus vraiment un novice. Du coup les poses sont juste et les personnages expressifs avec des plans assez variés. Par contre il est assez marrant de voir qu’une fois en pleine ville Weyland évite les plans larges (pour éviter par flemme de passer trop de temps sur les décors ?). Les couleurs ou le côté très carré de cette bande dessiné fait très encrés années 80, ce n’est pas une critique, mais un constat qui peut ou ne pas plaire.

52

Ce nouvel opus plaira certainement aux fans qui suivent la série (on n’aime toujours suivre les aventures d’une héroïne que l’on accompagne depuis ses débuts). Mais après tant de péripéties les personnages n’ont plus grand-chose à raconter. Heureusement qu’un nain apporte ici la touche qui facilite la lecture et apporte la fraîcheur d’une série qui devrait accentuer ses enjeux au risque de lasser à force.

Critique de publiée le 6 janvier 2006.

Acheter L'elixir du diable en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'elixir du diable sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !