75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Last Fantasy
Last Fantasy >

Critique du Manga : Last Fantasy

Avis critique rédigé par Lionel B. le mercredi 28 décembre 2005 à 1553

Un monde imaginaire proche du notre

Tian et Drei se retrouvent à Yekatcherin sans un sou en poche. Ils y trouvent celui qui leur a volé l’armure invisible, Nagi le gentleman cambrioleur. Essayant de l’arrêter, les deux aventuriers firent des dégâts et afin de rembourser ceux-ci, ils vont devoir servir l’inspectrice Anna. Dans ce tome, il n’est plus question de Popi, la femme dragon. L’histoire va même passer du stade comique à un stade dramaturgique au fur et à mesure que les pages se tournent et deviennent ainsi beaucoup plus sombres et sérieuses. Le passé de Tian refera surface, lui rappelant ses origines et ce qu’il souhaitait ne pas être. Drei sera toujours là pour venir ajouter une pointe d’humour au côté tragique de la situation. Il ressort ainsi du scénario une critique de la société. En effet, même dans ce monde imaginaire, la pauvreté existe et il existe des gens pour s’enrichir au profit de ces pauvres. Il est intéressant de voir dans ce manhwa la création d’une situation de monopole avec l’entreprise Rain Emblem. Cela n’est pas si éloigné de la réalité si on compare ceci avec l’apparition des entreprises de grandes distributions. La fin de ce tome réservera bien des surprises qui nous laisse languir pour le quatrième volume de Last Fantasy.
Le dessin est irrégulier. On rencontrera parfois des défauts tellement grotesques que l’on peut se demander si le manhwaga Kwon Yong-Wan ne l’a pas fait exprès. Si tel est le cas, il aurait dû s’abstenir… En revanche, les décors sont souvent très détaillés et les expressions parfaitement lisibles sur les visages des personnages. Le style graphique reste ancré dans le manga avec un recours fréquent aux formes simplistes qui définissent une réaction d’un personnage. L’essentiel demeure dans le fait que le dessinateur parvient à ne pas surcharger ses pages afin de garantir une bonne lisibilité du dessin, garantissant ainsi une bonne compréhension de l’histoire.

La conclusion de

Ce 3ème volet de Last Fantasy est une très bonne surprise. L’humour, toujours présent, laisse une place plus importante à l’intrigue. Plus les pages défilent, plus l’histoire devient captivante et sombre. Le dessin en revanche reste trop banal mais cela apparaît secondaire au vu du plaisir que l’on prend à découvrir les aventures de Tian et Drei. Vivement la suite !

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigue prenante
  • Les deux héros miséreux
  • L'humour

Que faut-il oublier ?

  • Un dessin irrégulier

Acheter Last Fantasy en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Last Fantasy sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Last Fantasy

En savoir plus sur l'oeuvre Last Fantasy