75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du musique : La Communauté de l'Anneau - OST [2001], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 28 décembre 2005 à 10h26

Magnifique !

Une ouverture magistrale. Comme si l'on pénétrait dans un lieu sacré, the prophecy nous conduit dans une atmosphère mystique, à l'époque des dieux et là où l'histoire se confond avec les légendes. Un chœur magnifique nous accueille pour nous faire part ce pan des de l'histoire des batailles où les héros sont confrontés au mal pur. A en donner la chair de poule... Et puis un grand pas dans le temps est franchi pour nous ramener à la Comté avec nos gentils hobbits, où la vie n'est qu'insouciance, Howard Shore, en utilisant la flûte et ce violon sautillant et bondissant est un petit havre de paix.
L'ombre et la lumière. Il y a une certaine alternance dans les morceaux, soulignant à quel point le film a été soigné et joue entre l'inquiétude et l(insouciance, qui va disparaître de plus en plus au long du périple des Hobbits, qui prennent de plus en plus conscience du danger et des difficultés à venir. The shadow of the past est le morceau où le thème principal est le plus inquiétant, tout en alternance de violoncelles, chœurs et cuivres. C'est un thème qui sera repris dans de nombreux passages, notamment a knife of the dark, où les Nazguls sont présents, à un moment qui m'avait beaucoup marqué à la lecture du roman, dans le cercle de pierres. Howard Shore a le génie de placer des chœurs en plein de l'action la plus tragique, renforçant cet effet dramatique et que les héros sont à deux doigts de la fin de l'aventure. Magique. Ces choeurs nous convient aussi à l'émerveillement, lors de la découverte de l'arrivée des hobbits Fondcombe.
Climax. The bridge of Khazad Dum est le plus beau, je crois, avec le thème des héros, la menace, les chœurs de l'enfer, les cuivres , le regain d'espoir, le solo. En 6 minutes, Howard Shore nous fait passer un bien beau moment, nous donne la chair de poule, surtout lorsque l'on sait qu'après avoir affronté les gobelins et les trolls, la communauté doit fuir face au Balrog, que Gandalf va l'affronter et...
Enya nous gratifie de deux morceaux tout en douceur. Qui mieux qu'elle pouvait mieux s'y coller pour une telle bande originale ? Lisa Gerrard, peut-être...

La conclusion de à propos du Musique : La Communauté de l'Anneau - OST [2001]

Manu B.
90

La bande originale ne fait pas tout dans un film, mais par contre elle ajoute la petite étincelle qui fait d'un très bon film un chef d'oeuvre. Cette musique est de ce genre-là.

Acheter le Musique La Communauté de l'Anneau - OST en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Communauté de l'Anneau - OST sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux