75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le château des Djinns
Le château des Djinns >

Critique de la Bande Dessinée : Le château des Djinns

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 22 novembre 2005 à 1222

Pouvoir, histoire et secret

Voilà une approche bien original : Sortir un premier et second tome en même temps. Après s’être occupé de Moïse (Voir critique du T1), Jean-Pierre Pécau s’attaque cette fois au mythe du Graal. Cette fois nous sommes au XIIème siècle, Renaud de Châtillon sort d’un long emprisonnement. Lors de son retour il tombe sur une embuscade. Ces évènements vont faire qu’aussitôt son chemin va croiser celui de l’Archonte Aker. Si la plupart pensent chercher le Graal - la Coupe où a bu le Christ - Aker sait que derrière cette coupe se cache en fait une des cartes en ivoire qui apportent un certain pouvoir à qui sait l’utiliser.
Le résultat est toujours identique au premier tome : l’idée est plutôt bonne mais on se désintéresse quelque peu des personnages de même que j’ai du mal à m’incruster dans l’histoire même parfois je m’ennuie. Les enjeux manquent, alors qu’au contraire on devrait sentir que tout le destin et l’histoire se joue sur les quatre cartes d’ivoire. Bien sur l’ensemble reste plutôt bon et agréable surtout qu’on sent très bien toutes les recherches historiques qui ont pu être faites.


Le dessin de Igo Kordey n’a pas évolué depuis le premier tome. Mais bon c’est normal vu qu’ils ont du être fait en même temps. Nous nous retrouvons toujours avec un dessin plutôt efficace mais toujours classique et issu plutôt des vieux comics. Les plans sont souvent serrés et pas toujours détaillés. Le style conduit à l’action immédiate et peu à l’atmosphère. De même que les personnages ne dégagent pas assez de personnalité et se distinguent peu. La critique semble méchante mais pourtant le dessin est bon. Toutefois il se dégage un côté au finale assez vieille bande dessiné. Ce qui plaira à certains alors que d’autres peuvent attendre plus.

La conclusion de

Histoire secrète 2 sort en simultané que le premier et même si c’est une bonne bande dessiné je reste assez déçu. L’histoire de base laisse attendre plus. Ici l’impression est mitigée entre bonnes idées et le manque d’attachement à l’histoire. Le dessin est assez bon, mais aurait mérité un traitement plus long ne serait-ce que sur les personnages qui manquent de charismes. Une bande dessinée, cependant, intéressante qui prendra certainement de l’ampleur avec les autres albums.

Acheter Le château des Djinns en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le château des Djinns sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'histoire secrète

En savoir plus sur l'oeuvre L'histoire secrète