75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'appel de Baïkonour
L'appel de Baïkonour >

Critique de la Bande Dessinée : L'appel de Baïkonour

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 17 novembre 2005 à 1802

Carmen contre les EGM ?

Dans un futur proche, des êtres génétiquement modifiés – EGM - cherchent à se faire admettre par la société. Au même moment, Carmen Mc Callum se retrouve dans l’obligation d’accepter une mission pour protéger Russel envers qui elle à un faible. Pour cela elle va devoir assassiner une vieille relation qui lui a laissé de mauvais souvenirs.
Fred Duval ne s’arrête plus dans son élan et durant cette année il tient une forme incroyable puisqu’il a fait presque un quasi sans faute. Entre Hauteville House et le dernier Travis, on aurait pu penser que l’homme négligerait son héroïne Carmen, qui en est à sa septième aventure, et bien non ! De plus il assure et ce Carmen permettra aux novices d’abordaient son monde puisqu’ici il s’agit d’une histoire de 56 ! Le pied est total, tout est bien installé et les quelques pages supplémentaires permettent à son héroïne d’être glissé dans une véritable atmosphère. Bien sur Carmen reste, à l’égale de son label, une série B mais de classe A ! Il y a du rythme, du suspense, juste ce qu’il faut d’action et un personnage au caractère bien pensé avec énormément de charisme. Après sept aventures et plusieurs séries en chantier la lassitude semble ne pas gagner le bonhomme et c’est tant mieux pour nous lecteurs !


Gess, que nous suivons depuis le premier Mc Callum, assure toujours autant. Non pas que son dessin est le plus remarquable visuellement qui nous ait été offert en bande dessinée. Toutefois Gess a une manière de découper ses planches, de mettre en page et de rythmer celles-ci de manière quasiment unique. On en regarde pas l’action sous son trait, on la vie ! De plus les plans sont souvent complexes et il va dans le détail sans que ce soit jamais lourd. Pourtant il y a beaucoup de noir et parfois cela gêne quelque peu la lecture mais présentement non et au contraire cela rend très bien. Par ailleurs cela prouve qu’il y avait encore besoin que Gess maîtrise parfaitement son encrage. Les couleurs de Isabelle Rabarot sont en parfaite harmonie avec les traits du dessinateur et permettent une lisibilité avec une lecture totale.

La conclusion de

Novices ou fans ne vous privez pas ! Voici une histoire entière et de plus de 56 pages ! Du pur divertissement oui, mais aussi du pur plaisir. Carmen est en forme et ses auteurs aussi. Une bande dessinée classe qui permettra à ceux, ne connaissant pas encore la série, de prendre goût à cette héroïne qui le vaut bien !

Acheter L'appel de Baïkonour en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'appel de Baïkonour sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Carmen Mc Callum

En savoir plus sur l'oeuvre Carmen Mc Callum