75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le souffle du cyclone
Le souffle du cyclone >

Critique du Roman : Le souffle du cyclone

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 13 novembre 2005 à 0656

Polar cyberpunk: Williams maîtrise

« Steward était suspendu sous un ciel d’ardoise mouillée. En dessous de lui, le sol était sombre, indistinct. Sensation de mouvement, de fuite glissante. Par moments, il sentait son estomac lui remonter dans la gorge, lorsqu’il plongeait pour frôler cette opacité ténébreuse. Il sentait alors ses nerfs danser, sa résolution se fortifier. Le ciel bascula, tournoya… »
Dans un hopital... ...l'histoire démarre par la confrontation entre Steward et son médecin psychiatre. On se croirait dasn un roman classique, un bon thriller, un monde assez éloigné de tout univers technologique, avec un homme qui a perdu son passé. Rien de nouveau, sauf que Steward est un clone, et que son original, "l'alpha", a intetionnellement ou non omis de lui restituer la mémoire pendant les 15 dernières années de sa vie. Alors commence une recherche avec un homme dont il manque un gros de sa vie, une recherche pour découvrir qui il, ou plutôt son alpha, est vraiment. Quelles sont les raisons qui ont empêché cette restitution légitime pour continuer une vie à peu près normale. et là , voici un homme qui va chercher les indices, qui va trouver les personnaes susceptibles de renseigner sur ce passé, une obsession qui va le pousser à parcourir l'espace, un peu à la manière de total recall. Mais qui est il, ou a t-il été vraiment ?
Les flashbacks sont poignants et m'ont donné la chair de poule.
Les clades. A l'instar de Bruce Sterling dans Schismatrice, le monde est organisé en clades, en mondes indépendants avec un gouvernement, une culture différente, une histoire de Steward différente.
En bref, ce roman est un excellent polar futuriste, comme l'est Blade runner, une quête de la vérité, avec l'écriture d'un grand conteur.

La conclusion de

Encore un roman de pure maîtrise de Williams, dans une histoire assez éloignée de Câblé, mais riche en rebondissement et un univers magnifique.

Acheter Le souffle du cyclone en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le souffle du cyclone sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Câblé +

  • Voir la critique de Câblé : Magnifique western cyberpunk
    95

    Câblé - Critique du roman par Manu B.

    Magnifique western cyberpunk : Dans ce genre qu'est le cyberpunk, câblé est le roman le plus orienté action, le roman comportant le plus d'aventure, ce qui, même…

En savoir plus sur l'oeuvre Câblé +