75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : En remorquant Jéhovah
En remorquant Jéhovah >

Critique du Roman : En remorquant Jéhovah

Avis critique rédigé par Christophe B. le jeudi 10 novembre 2005 à 1342

Une satyre jubilatoire

Les archanges, descendus spécialement du Paradis, viennent de l’annoncer au pape : Dieu est mort.
Drôle de nouvelle non ?
Son corps, long de trois kilomètres, flotte sur l’océan. Il va falloir trouver une équipe pour le remorquer et l’inhumer dans les glaces de l’antarctique. C’est la mission du capitaine Van Horne, commandant un supertanker, secondé par le père Ockham, Jésuite de son état. Et la mission ne sera pas de tout repos...
Mais quelles furieuses passions va bien pouvoir entraîner la certitude de la mort de Dieu ?
Impossible tout d’abord de garder le secret de ce corps immense remorqué par un super-pétrolier. Certains vont chercher à s’en emparer, d’autre à le détruire. Conflits d’intérêts, folies religieuses, même le Vatican ne semble pas certain de vouloir obéir aux souhaits des anges.
Et qu’elle est cette île étrange, subitement surgie du fond de l’océan ou va s’échouer le supertanker ? Elle offre à l’équipage la vision d’idoles oubliées, d’anciens Dieux païens... La mutinerie gronde. Si Dieu est mort, tout n’est-il pas permis ? Meurtres, sexe, débauche... Plus la peine d’avoir peur du courroux divin.
Sans un Etre Suprême, la vie deviens t’elle stérile et sans signification ? Le relâchement moral engendré par la conscience de la mort de Dieu va t’il dégénérer en anarchie totale ?
Finalement, pourquoi ne pas exploiter cette mort pour justifier le désir ou le besoin d’anarchie enfoui en chaque être humain. La mort de Dieu comme prétexte à une liberté à vivre jusqu’au bout, jusqu’au bord de l’abîme.
Y’a t’il encore une lueur d’espoir ? Existe t‘il en chacun des hommes une éthique innée qui se passe des croyances religieuses. L’être humain va t’il surmonter la nouvelle et trouver un autre sens à la vie. Que de questions mes amis...

La conclusion de

James Morrow nous emmène dans une folle aventure. Une fable délirante, satyrique, écrite dans un style littéraire impeccable et érudit, servie par un humour froid mais jubilatoire. Vous aller grincer des dents !

Acheter En remorquant Jéhovah en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de En remorquant Jéhovah sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+