75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La tarentule
La tarentule >

Critique de la Bande Dessinée : La tarentule

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 30 octobre 2005 à 0208

Travis à la sauce 24 H ?

Voici, enfin, la conclusion du deuxième cycle de Travis et autant dire que c’est une bombe ! Pourtant rien n’été gagné d’avance. Petit Rappel : dans le premier tome de ce nouveau cycle, le lecteur suivait les aventures de Travis qui se trouvait à aider un groupe de personnes voulant éviter la destruction de leur hameau. La suite était centrée sur Vlad et Pacman, tout cela en parallèle. L’idée est plutôt bonne et bien menée même si le tout ne semblait pas toujours surprenant dans les péripéties. Ce troisième ouvrage devait apporter le regroupement et peut-être apporter ce qui ferait l’originalité du cycle.
En effet la liaison se passe plutôt bien, d’autant plus, que nos amis ont du aimer la série 24 heures puisqu’on retrouve parfois l’idée de quatre fenêtres montrant chaque personnages en action. Et l’effet, non seulement marche, mais apporte une originalité non seulement à cet album, mais en plus, renforce celle des précédents. De plus Fred Duval est en forme, et prends des risques scénaristique, quitte à choquer, il veut surprendre et il y arrive. Chaque pages, qui se tournent, en devient imprévisible et met le lecteur sous tension. De plus avec un final de cycle qui ne laisse pas de marbre et qui ne fait que renforcer l’attente du nouveau cycle ; Duval donne le meilleur de lui-même et permet de conclure une suite qui se veut du coup à la hauteur du précédent. Comme quoi rien n’est jamais joué et seul la conclusion fait vraiment la différence.


Côté dessin Quet ne surprend pas. Son rythme et sa mise en page ne perdent pas de leurs splendeurs. Sa spécialité, pour les scènes d’actions, est toujours là et continue à livrer des effets de vitesse étonnant lors de courses poursuites. Par contre, comme sur la première page, je regrette les gros plans confus et loin d’être clairs. Cependant ce genre de cases est rare et cela reste le seul point négatif d’un trait qui est, le reste du temps, parfait et assuré. Si vous avez aimé les précédents tomes dessinés par Christophe Quet et colorisé par Schelle & Rosa, vous serez aux anges. C’est du 100% réussit !

La conclusion de

Le nouveau Travis est là et c’est une véritable bombe ! Un régal pour les yeux et un régale à lire et relire. Il conclu en beauté un cycle qui faisait poser beaucoup de questions sur sa qualité. Aujourd’hui plus de doute : l’équipe est gagnante et a réussie encore une fois. Vivement la suite !! Respect messieurs et merci pour cette lecture !

Que faut-il en retenir ?

  • Les scènes d’actions
  • La conception du récit
  • les surprises et le rythme
  • Vlad et Travis toujours aussi cool
  • Une conclusion à la hauteur de l’attente

Que faut-il oublier ?

  • A part quelques, mais peu, de cases confuses rien à dire !!

Acheter La tarentule en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La tarentule sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Travis

En savoir plus sur l'oeuvre Travis