75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Obsession #8 [2005], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 19 octobre 2005 à 08h36

Chapitre 8 : l’Obsession d’Obi !

Il y a bien longtemps dans une lointaine …. Bon ok j’arrête ! Tout le monde connait les quelques phrases que j’allais mentionner. Nous voici donc au huitième chapitre de la saga Star Wars appelée « Clone Wars ». Cette fois l’obsession ne touche pas Anakin mais bien ce bon vieux Obi-Wan et cela fait du bien car humanise un peu le Jedi. Obi-Wan n’arrive pas en effet à oublier la Sith Asajj Ventress, alors que tout le monde la croyait morte, Obi se refuse à le croire et espère toujours pouvoir la ramener vers le bon côté.
Haden Blackman nous livre ici une histoire vraiment prenante et récupérant toutes les formules qui fait de star wars une saga si magique. Ici les personnages sont travaillés et complètent à merveille la saga de Lucas. Par contre quelques pages sont tenues par Miles Lane. Une histoire plus courte et surtout moins consistante. Mais bon la première « Obsession » tient 90% de l’ouvrage et vaut largement le détour.


Côté dessin c’est identique, l’équipe gagnante et celle « d’Obsession ». Brian Ching, au dessin, et Sno Cone Studios, aux couleurs, cela donne un ensemble du tonnerre. Un mariage de première classe ou les deux semblent inséparables. On y reconnaît les personnages, les plans bien travaillés, le découpage des cases rigoureux et très lisibles. Bref une perle dans le domaine. A l’inverse Nicola Scoot, au dessin, et Michael Atiyeh, aux couleurs, s’en tirent beaucoup moins bien sur la courte histoire. D’autant plus que l’on vient de dévorer la centaine de pages qui ont précédé avec délice. Bref c’est du classique, cela complète un peu et cela s’oublie. Pas grave là encore, puisque l’impression finale est : indispensable.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Obsession #8 [2005]

Richard B.
92

Star wars au top du top dans une histoire aussi prenante qu’incroyable. Du grand Star Wars comme je rêve dans voir plus souvent. En plus c’est vraiment beau !!!!

Acheter la Bande Dessinée Obsession en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Obsession sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars