75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Lancaster
Lancaster >

Critique de la Bande Dessinée : Lancaster

Avis critique rédigé par Lucie M. le lundi 19 septembre 2005 à 1902

Lancaster

Après bien des périples, le jeune Drazen réussit à retrouver « réellement », et cela pour quelques moments, Anja qui est retenue prisonnière par Lancaster. Toutefois, ce dernier ne sait pas encore que son père prépare une chose terrible qui risque de bouleverser toutes les règles établies depuis la nuit des temps par les Magiciens.
Lancaster, le tome 3 des aventures du jeune Drazen, est dans la continuité de ses deux premiers opus. Il y a toujours cette fabuleuse alliance entre notre monde moderne et la magie qui pourrait être apparentée à un univers plus fantaisiste. Pourtant non ! Les faits et gestes des personnages principaux se déroulent dans des pays tels que l’Allemagne ou l’Italie et cela à notre époque. Cette association effectue tout l’attrait de cette série et cela depuis le premier tome. Toutefois le plan machiavélique de Lancaster se dévoile particulièrement aux yeux du lecteur, et cela quand nous arrivons à la page 48.
Remarquable, le scénario de La Neve nous tient en haleine, ponctué avec des passages de pur action assez violentes et des touches charmantes grâce à l'amour que se portent mutuellement Drazen et Anja. La Neve dose avec précision les ingrédients qui font de Lancaster un album de qualité où l'on ne s'ennuie pas.
Mes planches favorites se situent des pages 19 aux pages 25 qui sont des moments clés de l'histoire et particulièrement les tons bleuté qui y sont employés. De même que l'action qui se déroule des pages 44 aux pages 51 qui nous dévoilent le fondement même de la Magie. Là on entre réellement dans un monde imaginaire puisque l'on voit évoluer les Moines Magiciens.
On pourrait juste reprocher, à Nizzoli, son coup de crayon trop épuré par moment (mais cela reste une histoire de goût) et qui nous laisse un sentiment de "non achevé". Les expressions des personnages sont peu expressives et les corps en action trop rigides. Pourtant ils ne manquent pas de fluidité dans l'ensemble. Un petit coup de coeur quand même au niveau du design des deux sorcières employées par Lancaster qui est des plus originales. Les planches se suivent de manières limpides et continuelles. Ce qui rend un rythme soutenue en rapport avec le scénario de La Neve.
Au niveau du traitement des couleurs, réalisé par Silvano Scolari, c’est une réussite. Les tons doucereux se succèdent agréablement et apportent une touche de richesses incroyables aux différentes planches. Cette harmonisation des couleurs approfondie et étoffe avec efficacité ces dernières qui auraient pu paraître un peu lisses aux yeux des lecteurs.

La conclusion de

Une série qui tient ses promesses aussi bien au niveau de la continuité du récit, que des enjeux qui se profilent en vue du tome 4. Malgré quelques petits points décevants au niveau du dessin de Nizzoli qui est un peu trop naïf (je me répète cela reste une histoire de goût) ; le reste défile devant nos yeux avec rythme et imagination. Le combo La Neve/Nizzoli est très réussi et en lisant leur série Le Jour des Magiciens on ne voit pas le temps passé !!

Que faut-il en retenir ?

  • Union et Harmonie des couleurs.
  • L'histoire qui nous tient en haleine.
  • Les planches se suivent de façon fluides.

Que faut-il oublier ?

  • Personnages peu expressifs et rigides dans leurs mouvements.
  • L'univers de Nizzoli un peu trop lisse.

Acheter Lancaster en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lancaster sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Jour des Magiciens

En savoir plus sur l'oeuvre Le Jour des Magiciens