75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La Marque des démons
La Marque des démons >

Critique de la Bande Dessinée : La Marque des démons

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 1 septembre 2005 à 0655

Succuberez-vous à son charme ?

Maintenant que Wismerhill a atteint l'oracle une nouvelle quête s'offre à lui, celle de la recherche de son père elfe. L'aventure ne fait donc que commencer pour son équipe de joyeux compères toujours prêts à se lancer dans la bataille. C'est avec surprise et joie qu'on retrouvera Ghorghor qui a survécu à l'énorme bataille du tome 1 et qui vendra compléter l'équipe de quelques muscles ainsi que de quelques centimètres.
Mais ce qui est intéressant dans ce tome, c'est la relative quiétude de leur parcours. Nos amis vont prendre du repos et du bon temps dans un étrange village ainsi que dans un château nouvellement conquit. Je dis relative car il se passe bien sur tout un tas d'évènements importants, mais pas énormément de combats. Reste quand même l'affrontement avec une succube, comme le laissait présager la couverture. Un affrontement qui est représenté avec brio et aboutit à une double page qui comblera les fantasmes de toute la gente masculine. En dehors de ces quelques pages de débauche, on en apprendra bien plus sur la Lune Noire en voyant notamment son imposante armée pluriraciale et ses monstres Giger-esques aux faciès toujours très amicaux et chaleureux. Cela laisse présager de futurs affrontements titanesques...
Au niveau technique, on retrouve les énormes planches pleines pages, les oppositions de cases et ces dessins aux couleurs vives et contours francs qui ont donné ce style si particulier aux premiers tomes de la BD. La mise en page est toujours aussi originale avec des planches sur fond noir ou blanc, des découpes non régulières et des superpositions de cases intéressantes. L’humour est plus que jamais présent dans ce volume qui fait un peu office de trêve avant la bataille, la détente y étant de mise, nos héros se lâchent tout autant que les langues se délient. On a alors droit à des remarques piquantes (face à une armée de milliers d’hommes menaçants, pile ou face s’écrie : « Hé là ! On avance toujours décontract’ ? ») et des dialogues sarcastiques et hilarants tout à fait dans le ton de la série : - C’est quoi le truc rouge qui coule ? - De la lave ! Mon bébé ça brûle ! - Pourquoi y jouent avec, les petits monsieurs ? (parlant des nains)
Les dessins alternes plans larges et serrés qui donnent une bonne vision d’ensemble des scènes et des réactions des personnages et nous gratifient d’une galerie de « tronches » plus hideuses les unes que les autres.

La conclusion de

Réhaussant encore le niveau technique, ce troisième tome relâche un peu la pression des deux autres grâce à des moments plus calmes. Le point fort reste le combat contre la succube et la mise en place générale des dessins. De quoi nous faire passer un bon moment – toujours trop court – avant d’entamer le quatrième tome.

Que faut-il en retenir ?

  • La double page de la succube
  • Le dragon-alien de la dernière planche
  • L'humour piquant
  • Plus d'infos sur la Lune Noire

Que faut-il oublier ?

  • Une relative tranquilité
  • On arrive toujours trop vite à la fin du tome

Acheter La Marque des démons en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Marque des démons sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Chroniques de la Lune Noire

En savoir plus sur l'oeuvre Les Chroniques de la Lune Noire