75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Rure 1
Rure 1 >

Critique du Manga : Rure 1

Avis critique rédigé par Lionel B. le mercredi 22 juin 2005 à 0947

Inégal

Sur les trois premières pages, le dessin est très joli utilisant plusieurs teintes de gris. Au-delà de ces pages, le dessin apparaît plus classique abandonnant toutes nuances de couleurs (j’appel couleur les dégradés de gris). Et là, le dessin ne montre plus aucun intérêt, voir à la limite insupportable. Si le dessin n’est pas accrocheur c’est principalement en raison d’un abus du style « manga » avec des yeux bien trop gros par rapport au reste du visage. Heureusement, le style s’améliore au bout de quelques pages. Il n’y a pas grand-chose à dire en ce qui concerne les décors car, si au début du manhwa ils sont quasi-inexistants, ils deviennent assez complets par la suite.
L’histoire est assez difficile à juger dans ce premier tome mais on peut toutefois le diviser en deux parties. La première raconte l’histoire d’une riche héritière qui peut voir des esprits. Ainsi Haru accompagnée de ses deux amis et de sa demi-sœur se rend à une cérémonie organisée tout les ans par sa famille. La seconde partie se passe dans un autre monde. Haru et sa demi-sœur se retrouve dans le désert où elles vont faire la connaissance d’un jeune garçon appelé Kouya. Après lecture, le lien entre les deux parties reste un mystère et sera sûrement dévoilé dans les prochains tomes. La première partie a tendance à présenter les deux demi-sœurs. La seconde est beaucoup plus intéressante du fait que le lecteur recherche à connaître la raison de la présence de Haru et de Miru. Même l’ambiance est beaucoup plus prenante dans cette deuxième partie avec l’apparition d’un univers totalement différent du genre héroïc-fantasy.
La mise en scène est tout ce qu’il y a de plus classique garantissant aux lecteurs une bonne lisibilité.

La conclusion de

Ce premier tome traîne en longueur au début et devient intéressant par la suite. Seul la deuxième partie est digne d’intérêt même si je pense que la première est indispensable pour la présentation des personnages entre autres.

Que faut-il en retenir ?

  • La seconde partie de l'histoire

Que faut-il oublier ?

  • La première partie de l'histoire

Acheter Rure 1 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rure 1 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Rure

  • Voir la critique de Rure : Peut faire mieux…
    45

    Rure - Critique du manga par Lionel B.

    Peut faire mieux… : Après une première partie particulièrement bien rythmée, le manhwa sombre dans la médiocrité dans une deuxième partie tant en rais…

  • Voir la critique de Rure : Déception
    30

    Rure - Critique du manga par Lionel B.

    Déception : Après un second tome assez réussit, Seo Moon Da Mi nous offre une suite décevante. Le dessin est ignoble, la mise en page brouillo…

  • Voir la critique de Rure : Immersion totale
    70

    Rure - Critique du manga par Lionel B.

    Immersion totale : Si le premier tome de Rure était en demi teinte, celui-ci est nettement plus captivant. Le lecteur s’immerge totalement dans ce mo…

En savoir plus sur l'oeuvre Rure