75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Destination Tulum
Destination Tulum >

Critique de la Bande Dessinée : Destination Tulum

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 2 juin 2005 à 1041

Hauteville House II, le retour de Gavroche

Grosse surprise de janvier 2004, voici enfin la suite de Hauteville House. Alors, « Destination Tumum » confirme-t-elle ses promesses ? Dans les grandes lignes : oui ! Sans nouvelles de Gavroche suite aux événements du précédent album, le Q.G. de la résistance engage Eglantine, qui accepte, cette fonction lui permettant de se renseigner sur le destin de son amoureux. Gavroche bien en vie n'est pas pour autant au bout de ses peines, et pour lui, la course pour survivre ne fait que commencer.
Mélange intelligent de l’univers de Victor Hugo et des mystères de l’Ouest, il est difficile de ne pas être conquis par le travail de Duval, tous les éléments du premier tome sont encore là, et si l’action ne manque pas on pourra juste reprocher à l’album de servir d’intermédiaire, s’arrêtant sur un grand coup de théâtre ! Ou à l’inverse, du fait qu’il sert d’intermédiaire, on peut apprécier le fait qu’il développe avant tout l’univers qu’il a créé. Mais dans les deux cas la fin vous donnera irrémédiablement envie de connaître le prochain tome.
Thierry Gioux se fait encore plaisir avec des pleines planches (p14 en planche ou 17 de l’album par exemple, on découvre le « service recherche » du Q.G. de la résistance. De même les dessins sont agréables et surtout les décors semblent très renseignés et détaillés. La couverturee de Manchu n’est pas en reste, surtout avec le vernis, qui donne à l’album un côté vraiment « collection ».

La conclusion de

Conquis par Hauteville House, voilà une série vraiment attachante aux personnages qui le sont tout autant. Du grand art et certainement le choix essentiel s’il doit n’y en avoir qu’un pour ce mois de mai 2005 (à condition bien sûr de posséder déjà la première aventure). Voilà un label « série B » vraiment mérité !!

Que faut-il en retenir ?

  • une suite réussite
  • de belles planche
  • grand coup de théâtre sur la fin

Que faut-il oublier ?

  • 2 ou 3 longueurs

Acheter Destination Tulum en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Destination Tulum sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Hauteville House

En savoir plus sur l'oeuvre Hauteville House